Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Education

Les maires favorables à la scolarisation des plus petits

Publié le 24/05/2016 • Par Michèle Foin • dans : Actu expert Education et Vie scolaire, Actu expert santé social, France

Image Dossier métiers de la petite enfance
Getty images
Le gouvernement a annoncé relancer la scolarisation des enfants de 3 ans. Bien que cet accueil nécessite une approche spécifique pour en garantir la qualité, les maires y sont très favorables, car il coûte bien moins cher que la crèche.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le 4 avril, les ministres de l’Education et de la Famille lancent enfin une mobilisation pour inciter les parents d’enfants de moins de 3 ans à inscrire leur enfant à l’école. Concrètement, les académies viennent de communiquer aux caisses d’allocations familiales les places disponibles sur les secteurs prioritairement visés (environnement social défavorisé, zones urbaines, rurales et de montagne, outremer).

Sur cette base, les CAF s’adresseront aux familles en les incitant à se rapprocher de leur mairie pour inscrire leur enfant.

Manque d’information

Curieusement, les associations d’élus n’ont pas été informées de cette campagne, alors que les maires sont en première ligne pour accueillir les tout-petits dans de bonnes conditions. Locaux, mobilier adapté, personnel en nombre suffisant et formé à l’accueil des plus petits : tout cela reste de la responsabilité des communes et nécessite des investissements supplémentaires.

Pourtant, ni l’Association des maires de France (AMF), ni ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social, Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Pourquoi investir dans un service Europe dans ma Commune

de COMMISSION EUROPEENNE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les maires favorables à la scolarisation des plus petits

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement