Grenelle de l'environnement

Pesticides : les collectivités signent un accord de « bonne volonté » pour réduire leur usage

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités

Les pesticides, utilisés sur des surfaces imperméables ou peu perméables, entraînent une pollution des eaux liée au ruissellement.

PHOVOIR

Les principales associations de collectivités locales ont concrétisé leur bonne volonté à réduire l'usage qu'elles font des pesticides dans les lieux publics, en signant, le 3 septembre 2010, un accord-cadre avec les ministères de l'Ecologie et de l'Agriculture. Les services techniques des collectivités locales sont en effet les 1ers utilisateurs professionnels de pesticides dans ces zones.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La démarche, visant à réduire l’usage des pesticides dans les lieux publics, n’est pas nouvelle. Mais, la bonne volonté des principaux utilisateurs professionnels – que sont les services techniques des collectivités – est dorénavant formalisée dans un accord-cadre.
Ce document, paraphé le 3 septembre 2010 par les principales associations de collectivités (ADF, AMF, AdCF, AMGVF) et les principaux acteurs de l’usage professionnel ne formule ni objectifs ni contraintes.  Il décline en fait les points développés dans le 7ème axe du plan Ecophypto 2018 (Réduire et sécuriser l’usage des produits phytopharmaceutiques en zone non agricole).

L’utilisation des produits pesticides en zones non agricoles ( tels que voiries, trottoirs, parcs publics, terrains de sports ou de loisirs, zones industrielles, aéroports….) représente encore environ 5 % du tonnage de substances actives commercialisées chaque année en France. Ces usages constituent une source de contamination des eaux. Utilisés sur des surfaces imperméables ou peu perméables, ils entraînent une pollution des eaux liée au ruissellement.

Par ce document, les signataires s’engagent donc à :

  • Améliorer la connaissance des utilisateurs par la formation, la recherche et la connaissance des organismes nuisibles ;
  • Privilégier les aménagements urbains qui nécessitent un usage en pesticides aussi minimal que possible ;
  • Améliorer les pratiques d’entretien, en n’utilisant les pesticides qu’en dernier ressort et en utilisant dans ce cas des produits à faible impact tout en réduisant les quantités apportées (traitements localisés…) ;
  • Diffuser les bonnes pratiques et les retours d’expériences notamment par la création d’une plate-forme informatique d’échange entre professionnels.

«Les jardins et espaces verts sont des lieux de vie (…). La conception et l’entretien de ces espaces doivent participer à la protection de l’environnement. Par la signature de cet accord, les collectivités locales et les professionnels du secteur apportent une contribution importante à l’atteinte des objectifs du Grenelle Environnement», a déclaré Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’Ecologie.

Un premier accord-cadre avait été signé en avril 2010 pour encourager les jardiniers amateurs en ce sens.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Compensation carbone : plus facile à dire qu’à faire

    Si la priorité des politiques publiques est de réduire nos émissions de gaz à effet de serre, stocker plus de carbone sera demain un passage obligé pour atteindre la neutralité carbone, ou « net zéro ». La compensation volontaire est un moyen intéressant ...

  • Quelle stratégie financière pour sa rénovation énergétique ?

    En matière de rénovation énergétique, l’approche économique fait débat : des actions à gain rapide ou une stratégie long terme ? Quels sont les bons indicateurs économiques ? Faut-il prendre en compte les aides et subventions dans la décision ? ...

  • La végétalisation citoyenne renaît en mode collectif

    Parce que les habitants qui ont obtenu un permis de végétaliser délaissent souvent leur pied d’arbre, la ville de Paris a choisi de s’adresser à des collectifs. ...

  • La gestion des fins de chantier

    L'arrivée de la fin d'un chantier de construction marque toujours un moment émouvant à plus d'un titre. Mais cette étape essentielle de l'exécution du marché public soulève plusieurs problématiques qu'il convient de gérer sérieusement contractuellement. À ce ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP