logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/43916/des-rythmes-scolaires-aux-temps-de-lenfant/

ÉDUCATION
Des rythmes scolaires aux temps de l’enfant
Audrey Minart | A la Une santé social | Actu expert santé social | Publié le 16/01/2018

De nombreuses communes se sont saisies du décret du 27 juin 2017, dit « Blanquer », pour repasser à la semaine de quatre jours dès 2017, ou pour lancer des concertations, donnant souvent le même résultat. Pourtant avec 144 jours d’école contre 183 dans la moyenne de l’OCDE, la semaine des écoliers français va à l’encontre des rythmes biologiques. N’a-t-on pas fait passer les intérêts des adultes avant ceux des enfants ?

Menée auprès de 21 700 communes disposant d’une école publique, l’enquête (1) de l’Association des maires de France (AMF) présentée lors du 100e Congrès des maires est éclairante à plusieurs égards.

Outre les 43 % des collectivités dont les écoles étaient déjà à quatre jours à la rentrée 2017, elle montre que 40 % des communes et 45 % des intercommunalités ont envisagé les quatre jours pour la rentrée 2018. Certaines ont même cherché à les rétablir dès janvier.

Faire des économies

Cette dérogation autorisée par le décret Blanquer est cependant critiquée par l’OCDE (2), qui rappelle que le nombre de jours de classe en France était de 162 jours en 2016-2017 (144 en cas de retour aux quatre jours), contre 183 en moyenne dans l’UE, alors même que la France compte le plus grand nombre d’heures de ...

POUR ALLER PLUS LOIN