Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gestion locale

Ile-de-France. Cesson met la pression en faveur des Rroms

Publié le 12/06/2009 • Par Olivier Berthelin • dans : Régions

Pour soutenir la campagne de sensibilisation des pouvoirs publics menée par le collectif Romeurope, à la suite de la mort d’un enfant fin mai dans l’incendie d’un campement à Bobigny, la ville de Cesson (Seine-et-Marne) a dévoilé le 10 juin dernier, le bilan positif de l’opération d’insertion qu’elle mène depuis octobre dernier, avec quatre familles Rroms implantées dans la commune.

«Nous avons brisé l’engrenage des expulsions successives qu’ils vivaient depuis dix ans chez nous et dans les communes voisines», explique David Bresson, directeur de cabinet du maire.
Ayant passé une convention avec chacune des familles, la commune est intervenue directement auprès du préfet afin de lever les obstacles administratifs à l’emploi, condition indispensable à la réussite de la démarche. «Ainsi les pères de familles ont décrochés des CDI et disposent dorénavant de revenus stables», précise t-il, en se félicitant d’avoir pu ainsi recruter un agent pour ses services techniques.

Installation provisoire
En attendant que ces familles obtiennent des logements sociaux, les services municipaux ont facilité l’installation provisoire des vieilles caravanes sur un terrain communal.
«Ces familles roumaines qui n’avaient jamais été nomades et ne tiennent pas au mode de vie des gens du voyage français, aspirent à s’insérer dans des logements ordinaires. Nous avons abordé le problème de la même manière que pour d’autres familles en difficulté économiques. Cette démarche peut être reconduite ailleurs si les préfets acceptent d’accorder des permis de travail», précise le porte-parole de la commune.

Néanmoins, il note les limites de l’expérience en remarquant que Cesson, ville de 7.000 habitants a du effectuer un choix ne pouvant accueillir l’ensemble des 15 familles présentes au mois d’octobre.
«Nous n’avons passé des conventions qu’avec ceux qui avaient des enfants scolarisés chez nous. Les autres continuent à tourner dans les environs d’expulsion en expulsion», raconte David Bresson.

Pour aller plus loin
Retrouvez notre article du 12 juin «La ronde des Rroms continue en Seine-Saint-Denis»

Cet article est en relation avec le dossier

Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ile-de-France. Cesson met la pression en faveur des Rroms

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement