Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gestion locale

Ile-de-France. La ronde des Rroms continue en Seine-Saint-Denis

Publié le 12/06/2009 • Par Olivier Berthelin • dans : Régions

Le 11 juin au matin une cinquantaine de Rroms ont été expulsés du campement qu’ils occupaient depuis deux jours à Bondy après avoir été chassés de Saint-Denis où sont scolarisés une partie des enfants.

«Aucune solution n’a été proposée», remarque l’association Médecins du monde. «15 jours après la mort du petit Diégo dans un incendie à Bobigny, nous constatons que rien n’a changé. Au contraire les expulsions se multiplient avec plus d’agressivité et de dégradation sur les biens des personnes de la part des forces de l’ordre», dénonce Saïmir Mile de l’association la Voix des Rroms.
«L’officier de police qui dirigeait l’opération m’a répondu que le sort de ces familles n’était pas de sa compétence et que son rôle consistait uniquement à les sortir de ce terrain précis», témoigne-t-il en s’inquiétant des conséquences d’un tel cloisonnement des rôles qu’il qualifie d’irresponsabilité collective.
«Nous considérons que les communes qui nous avaient assurés de leur soutient après la mort de Diégo nous ont trahies. Car la fameuse table ronde de tous les acteurs n’est toujours pas à l’ordre du jour», dénonce Saïmir Mile.

Expulsions à répétition
De leur côté, les ONG réunies dans le collectif Rom Europe multiplient les initiatives. Ce collectif annonce pour le 24 juin prochain une réunion de ses élus, sans aucune certitude quant à la participation des services de l’Etat.
Membre de Rom Europe, Médecins du monde a installé les familles victimes de l’incendie de Bobigny dans un campement de tentes à Saint-Denis. En attendant les familles qui n’ont pas le triste privilège d’attirer l’attention des médias subissent des expulsions à répétition.

«Les terrains occupés dépendent de multiples propriétaires collectivités, services de l’équipement, du chemin de fer ou d’entreprises. Il suffit que l’un d’entre eux déclenche mécaniquement une procédure d’expulsion pour que la machine infernale se mette en route, sans égard pour l’état de santé des personnes ou les problèmes de scolarisation», explique Médecins du monde.

Pour aller plus loin
Retrouvez notre article du 12 juin «Cesson met la pression en faveur des Rroms»

Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ile-de-France. La ronde des Rroms continue en Seine-Saint-Denis

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement