Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Formation

Les écoles de sapeurs-pompiers de Blois et Vire en dépôt de bilan

Publié le 25/08/2010 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Actu prévention sécurité, Régions

Ces centres de formation gérés par les SDIS 14 et 41 ont été victimes de la gestion de leur délégataire commun.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le tribunal de commerce de Paris a prononcé le 19 août la liquidation judiciaire des écoles départementales de formation des sapeurs-pompiers du Calvados et de Loir-et-Cher.

Ces deux écoles étaient en sursis depuis le 8 juillet quand ce même tribunal avait placé en redressement judiciaire la société DSH (Défense et Sécurité Holding) qui en assurait la gestion dans le cadre d’une DSP des SDIS 14 et 41. Des problèmes de gestion avaient été auparavant mis en évidence et notamment une opération de « lease back » grâce à laquelle le gestionnaire a vendu les camions des deux centres (deux millions d’euros au total) avant de les relouer à ces mêmes écoles. Ces camions appartenaient cependant à une filiale de la Société Générale qui en a exigé la restitution.
Les SDIS ont d’ailleurs décidé de demander des comptes au gestionnaire avec l’ouverture d’enquêtes préliminaires par la justice et d’investigations de la police judiciaire.

Alors que les salaires de juin ont été versés début août, les salariés devraient être licenciés dans les prochains jours. Mais à Vire comme à Vineuil, les SDIS et les deux conseils généraux entendent s’appuyer sur ces écoles neuves pour poursuivre la formation.
Une chose est sûre, affirme Michel Leroux, conseiller général et président du SDIS 41, la formation des sapeurs-pompiers va continuer. La question est de savoir où et quand.
Plusieurs hypothèses sont avancées : recherche de nouveaux partenaires, d’un gestionnaire dans le cadre d’une nouvelle DSP ou gestion directe par les SDIS. La question devrait être tranchée dans les prochaines semaines.

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les écoles de sapeurs-pompiers de Blois et Vire en dépôt de bilan

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement