logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/435583/lingenieur-territorial-doit-il-etre-bon-gestionnaire-avant-detre-bon-technicien/

CARRIÈRE
L’ingénieur territorial doit-il être bon gestionnaire avant d’être bon technicien ?
Auteur associé | A la une | Métiers | Publié le 21/04/2016 | Mis à jour le 25/04/2016

Mieux communiquer avec les citoyens et les élus, gérer les relations avec les prestataires extérieurs, faire mieux à moyens constants… autant d’injonctions nouvelles auxquelles doit répondre l’ingénieur territorial. La nouvelle distribution des cartes engendrée par la mutualisation des services ou plus largement par le redécoupage des régions oblige les agents à s’adapter et à repenser leur rôle. Élargir leurs compétences, penser de manière plus globale, ou coopérer davantage sont autant de nouveautés à intégrer dans le fonctionnement des services techniques des collectivités.

L’ingénieur territorial doit répondre à de nouvelles injonctions comme mieux communiquer avec les citoyens et les élus, gérer les relations avec les prestataires extérieurs, faire mieux à moyens constants. Le redécoupage des régions, la mutualisation des services obligent les ingénieurs à à s’adapter, à élargir leurs compétences.

 

1. Panorama du concours d’ingénieur : d’où part-on ?

Moins d’ingénieurs admis que de postes ouverts

Le premier constat qui soit, c’est la difficulté aujourd’hui de pourvoir à l’ensemble des postes ouverts aux concours d’ingénieur territorial. En effet, le nombre de candidats admis chaque année est inférieur aux nombres de postes ouverts. Résultat, des postes restent vacants. Ces écarts s’expliquent à cause ...

POUR ALLER PLUS LOIN