logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/434455/les-vegetaux-dorigine-locale-nouvel-apanage-des-collectivites/

ENVIRONNEMENT
Les végétaux d’origine locale, nouvel apanage des collectivités
Yaël Haddad | Ingénierie | Publié le 18/04/2016 | Mis à jour le 23/02/2017

De multiples stratégies en faveur de la biodiversité impliquent l’utilisation de végétaux d’origine locale. Mais jusqu’ici, aucune garantie sur leur origine n’existait, hormis pour les essences forestières et les semences de graminées. La donne a changé en 2015 avec la création de marques collectives, Végétal local et Vraies messicoles.

L’utilisation de végétaux d’origine locale est essentielle pour la biodiversité. Mais jusqu’ici, aucune garantie n’existait concernant leur origine sauf pour les essences forestières et les semences de graminées. Depuis 2015, avec la création d’une marque collective Végetal local et Vraies messicoles, l’origine des végétaux est désormais certifiée.

La réhabilitation des espaces naturels dégradés par l’homme, la mise en place de réservoirs de biodiversité, la création de continuités écologiques ou l’aménagement de milieux favorables aux auxiliaires ou aux insectes pollinisateurs sont autant de domaines dans lesquels le recours à des espèces végétales d’origine locale est nécessaire. En effet, des études scientifiques ont montré qu’elles avaient une meilleure capacité d’adaptation et de reprise, ainsi qu’une plus grande aptitude à créer des associations floristiques cohérentes. Cela leur permet de reconstituer des écosystèmes pérennes, y compris dans des situations de stress, liées par exemple à des événements climatiques inhabituels. En outre, l’utilisation de végétaux indigènes favorise la préservation de ...

POUR ALLER PLUS LOIN