Téléphonie mobile

Programme « zones blanches » : les couvertures 2 G et 3 G des centres-bourgs progressent

Par • Club : Club Techni.Cités

Jackin - Fotolia

La non-couverture mobile des centres-bourgs est une question récurrente. Dans le cadre du programme « zones blanches centres-bourgs » établi en 2003, les opérateurs mobiles devaient se partager la couverture de ces 3 300 zones pour la téléphonie 2 G puis, à partir de 2009, pour la 3 G. La loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques du 6 août 2015 a ajouté plus de 250 nouveaux centres-bourgs aux 3 300 initiaux, soit un total de 3 600.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Si la première phase a été réalisée en grande partie (3 236 sont aujourd’hui couverts en 2 G), il reste du travail pour achever la seconde. Moins de la moitié des communes concernées disposent d’une couverture 3 G.

telephonie2g-3g

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Les opérateurs

Les opérateurs mobiles (Bouygues telecom, Free, Orange et SFR) ont conclu un accord-cadre qui les engage à couvrir, grâce à un réseau mutualisé et moyennant un financement public, la totalité des 3600 centres-bourgs concernés par le programme «zones blanches centres-bourgs», et ce au plus tard le 31 décembre 2016 pour la 2G et le 30juin 2017 pour la 3G.

Afin de vérifier si les opérateurs tiennent leurs engagements, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a mis en place un observatoire dont le rôle est d’évaluer l’avancée de cette opération de couverture.

Le 18février dernier, l’Arcep a frappé fort en annonçant la mise en demeure des opérateurs SFR et Bouygues telecom à propos de l’avancée de la couverture 4G de ces zones, jugée «insuffisante» par le gendarme des télécoms.

Le financement de l’Etat

L’Etat va financer à hauteur de 30 millions d’euros la couverture des 268 centres-bourgs qui ne disposent actuellement d’aucune téléphonie mobile. La couverture de ces «zones blanches» doit être assurée financièrement par les collectivités locales concernées, qui seront ensuite remboursées par l’Etat.

Au total, près de 80 millions d’euros vont être débloqués par l’Etat pour assurer la couverture mobile des zones blanches. Dans cette enveloppe, on compte notamment le financement de 800 sites prioritaires, à l’écart des centres-bourgs mais présentant un intérêt (notamment touristique). Bercy a indiqué que la couverture de ces sites prioritaires sera prise en charge à 50% par l’Etat et à 50% par les collectivités locales.

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Innova’ter 2021 : découvrez le programme, inscrivez-vous !

    Deux crises influent fortement sur les politiques publiques élaborées par les collectivités locales : la pandémie du Coronavirus, et le changement climatique. Par leur ampleur, et les questions nouvelles qu’elles posent, elles impliquent souvent d’adopter des ...

  • Votre actu juridique du 10 au 16 septembre 2021

    Notre sélection de textes officiels, jurisprudence et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiés par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 10 et le 16 septembre 2021. ...

  • Canalisations, monuments, zones protégées… les drones, des « périscopes » à tout faire

    L'usage des drones ne se limite pas à la surveillance. Ils interviennent rapidement aussi sur des lieux hors de portée avec des équipements de mesure ou d'intervention. Les collectivités de toutes tailles savent déjà qu'un drone trouvera son utilité sur leur ...

  • REP tabac : « Il n’y aura pas un euro reversé en 2021 »

    Le dix-neuvième forum du Cercle national du recyclage sera l’occasion, jeudi 16 et vendredi 17 septembre, de s’interroger sur l’impact des évolutions réglementaires sur le service public de gestion des déchets. De la mise en place de plusieurs dispositifs de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Acteurs publics, comment optimiser vos dépenses informatiques grâce au cloud ?

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP