logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/432397/jean-claude-gaudin-se-represente-a-la-presidence-daix-marseille-provence/

RÉFORME TERRITORIALE
Jean-Claude Gaudin se représente à la présidence d’Aix-Marseille-Provence
Caroline Garcia | Régions | Publié le 08/03/2016

Le sénateur-maire de Marseille démissionne de la présidence de la métropole, espérant sa réélection lors de la nouvelle séance d’installation du conseil métropolitain qui devrait avoir lieu le 21 mars 2016.

Jean-Claude GaudinElu président de la métropole Aix-Marseille-Provence (AMP) en novembre dernier, Jean-Claude Gaudin a annoncé le 7 mars 2016 sa démission. Il s’agit du dernier acte de la mise en place mouvementée du nouvel établissement public qui regroupe depuis le 1er janvier 2016 six intercommunalités des Bouches-du-Rhône. Le maire (LR) de Marseille avait été élu au terme d’une séance d’installation du conseil métropolitain qui a fait l’objet de plusieurs recours juridiques. Les décisions du Conseil constitutionnel et du Conseil d’Etat ont validé la représentation des communes au sein de la métropole et mis fin à la suspension des arrêtés préfectoraux préalables à la convocation du premier conseil métropolitain.

Ce processus bouclé, une nouvelle séance d’installation devrait avoir lieu le 21 mars 2016. En amont de cette séance, le maire démissionne de la présidence, « afin que le processus de mise en place de la gouvernance de la métropole ne supporte plus aucune contestation », annonce-t-il. Une démission acceptée par le préfet des Bouches-du-Rhône, Stéphane Bouillon, qui a toutefois chargé Jean-Claude Gaudin de  »continuer d’assurer les missions d’ordonnateur pour les actes d’administration conservatoire et urgente de la métropole » : le maire continuera donc de payer les salaires des 7 500 agents d’AMP jusqu’à la nouvelle élection.

Candidat à sa « réélection », il devra affronter une nouvelle fois les nombreux élus anti-métropolitains. La première d’entre eux, Maryse Joissains, « conseille à monsieur Gaudin d’avoir la sagesse de ne pas se représenter et de proposer un candidat qui saura mettre en place une gouvernance démocratique ». Elle annonce toutefois que « l’ensemble des maires du Pays d’Aix sont désireux de se mettre autour de la table pour discuter du pacte financier et du mode de gouvernance ». Le budget de la métropole doit être voté avant le 30 avril 2016.

POUR ALLER PLUS LOIN