logo
DOSSIER : Baromètre : l’opinion des fonctionnaires territoriaux, chaque semaine
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/432121/votre-collectivite-accueille-t-elle-assez-de-jeunes-en-service-civique/

BAROMÈTRE DES TERRITORIAUX
Votre collectivité accueille-t-elle assez de jeunes en service civique ?
Isabelle Raynaud | Dossiers d'actualité | France | Publié le 14/03/2016

Parce que votre opinion nous intéresse, La Gazette a constitué un panel de fonctionnaires territoriaux que nous interrogeons sur l'actualité des politiques publiques et du statut de la fonction publique. Cette semaine : votre collectivité accueille-t-elle assez de jeunes en service civique ?

BAROMETRE_380x253

Leçon n° 1 – Les collectivités en retard

Le service civique permet à des jeunes de 16 à 25 ans de s’engager, sur la base du volontariat, dans des missions d’intérêt général. La mission, auprès d’associations ou de collectivités, est indemnisée 573 euros net par mois (dont environ 100 euros à la charge de la structure) pour 24 heures par semaine au minimum. Depuis la création du dispositif en 2010, 122 000 jeunes se sont engagés, dont environ la moitié pour l’année 2015. L’objectif annoncé par le président de la République, lors des vœux à la jeunesse et aux forces de l’engagement, est fixé à 110 000 jeunes pour 2016. Dans ce total, la part des collectivités reste très faible : autour de 8 % en 2015 grâce à la mobilisation de l’ensemble du secteur public au second semestre. Nombre de conventions ont été signées, notamment sous l’impulsion du ministère de la Ville, de la jeunesse et des sports, et de François Chérèque, président de l’Agence du service civique.

Leçon n° 2 – Se regrouper pour recruter ?

Pour encourager les territoires à recruter des jeunes, l’Agence du service civique a mis en ligne, en octobre, un guide pratique destiné aux collectivités. Une partie développe notamment les types de missions que les volontaires pourraient effectuer aux côtés des agents. Le projet de loi « égalité et citoyenneté » prévoit, lui, que les jeunes dans les services départementaux d’incendie et de secours bénéficieront de la formation initiale de sapeur-pompier volontaire sur le temps de leur mission. En juin, les élèves administrateurs territoriaux ont remis un rapport à Patrick Kanner, ministre de la Ville, analysant les freins au déploiement du dispositif. Il en ressort que les collectivités souhaitent prendre des jeunes en service civique mais n’en ont pas les moyens financiers. Les élèves de l’Inet proposaient ainsi qu’elles puissent mutualiser le recrutement au niveau local, particulièrement dans les petites et moyennes collectivités.

REFERENCES

Réalisé par « La Gazette » auprès d‘un échantillon représentatif de 1 626 fonctionnaires territoriaux sur internet du  1er au 11 février 2016 (301 répondants).