Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Finances locales

Bisbilles au sein du tourisme sarladais

Publié le 28/07/2010 • Par Christiane Wanaverbecq • dans : Régions

Les membres du bureau et du conseil d'administration de la centrale de réservation du pays du Périgord noir, baptisée Destination Périgord noir, ont démissionné collectivement. Ils protestent contre le départ de l'office du tourisme de Sarlat, un des 15 offices représentés au sein de la structure.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A la suite de la décision de l’office de tourisme de Sarlat-la-Caneda (Dordogne) de gérer seul les réservations pour l’hébergement sur son territoire, les membres du conseil d’administration et du bureau de la centrale de réservation Destination Périgord noir (DPN) ont décidé, le 27 juillet 2010, de démissionner collectivement.

Sans Sarlat, il n’y a plus d’avenir. A quoi bon continuer, si un leader décide de fonctionner tout seul. Les 14 autres offices du tourisme, tous petits, ont besoin d’un réseau pour exister. Ils ne peuvent pas assumer seul leur promotion explique Olivier Léger, président de DPN.

La décision de DPN, composé de 21 membres (dont sept socioprofessionnels, sept élus et sept offices de tourisme), met fin à une crise latente depuis mars dernier. A cette date, les acteurs du tourisme décident de regrouper la centrale de réservation DPN et le Pays d’accueil touristique (PAT), responsable des grandes orientations stratégiques et chargé d’optimiser les outils (brochures, dossier de presse, etc.), pour rendre plus lisible l’entité Périgord noir. A cette occasion, il est proposé de revoir le montant versé à l’office de tourisme de Sarlat-la-Caneda pour compenser les pertes de recettes. En effet, 91% des réservations passent par le site de l’office de tourisme de la commune.

La négociation autour du montant de l’indemnité s’est soldée par un échec. Faute d’accord, Sarlat-la-Canéda, commune la plus importante du territoire du Pays du Périgord noir et  locomotive touristique, avec près de 2 millions de touristes par an, a préféré se retirer. Les socioprofessionnels quittent DPN. On a constaté notamment une perte de 40 propriétaires de meublés par an. Il est donc urgent de revoir la stratégie, explique Pascal Bureau, président de l’EPIC office de tourisme de Sarlat-la-Caneda.

En 2011, Sarlat-la-Caneda éditera ses propres brochures et se déclare prête à mettre à disposition des autres offices de tourisme sa propre centrale de réservation.

La centrale de réservation Destination périgord noir a été créée en 2006 au niveau du Pays du Périgord noir (146 communes ; 77 782 hab.) pour coordonner la politique touristique. Elle avait regroupé 15 offices de tourisme, dont celui de Sarlat-la-Caneda.

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Bisbilles au sein du tourisme sarladais

Votre e-mail ne sera pas publié

l'auvergnat

18/08/2010 09h06

c’est ça le tourisme en France: Chacun pour sa G…..avec comme devise « vaut mieux échouer seul que réussir collectivement »!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement