Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[Opinion] Action sociale

Besoins sociaux : casser le thermomètre ne guérit pas le malade !

Publié le 29/02/2016 • Par Auteur associé • dans : Actu expert santé social, France, Opinions

Après de nombreuses tentatives infructueuses, la loi « Notre » a permis la suppression des centres communaux d’action sociale (CCAS) des communes de moins de 1 500 habitants.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Après de nombreuses tentatives infructueuses, la loi « Notre » a permis la suppression des centres communaux d’action sociale (CCAS) des communes de moins de 1 500 habitants. Personne ne semblait vraiment comprendre l’utilité de cette mesure que la sénatrice auteure de l’amendement nous présentait comme une vague possibilité de simplification administrative donnée aux élus ruraux.

Mais voilà que la vérité apparaît dans une note de la direction générale des finances publiques (DGFIP) du 17 novembre 2015 qui a pour objet, je cite : « de fournir un cadre méthodologique permettant aux comptables d’accompagner la dissolution d’environ 22 000  CCAS ». On comprend donc que cette mesure, téléguidée depuis le départ par la DGFIP, n’a qu’un objectif : simplifier le travail des comptables publics !

Si l’on peut comprendre le point de vue de nos collègues comptables, qui ne voient pas forcément qu’un CCAS ne se réduit pas à quelques lignes budgétaires, on comprend moins, en revanche, que des élus ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Besoins sociaux : casser le thermomètre ne guérit pas le malade !

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement