Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé

Sapeur-pompiers – Aptitude physique

Publié le 17/06/2009 • Par La Rédaction • dans : Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le président du conseil d’administration du SDIS peut passer outre l’avis médical négatif d’aptitude du médecin, mais il en assume alors les conséquences.

Les activités de jeune sapeur-pompier (JSP) ne sont en aucun cas la garantie d’un accès automatique à celles de sapeur-pompier, les textes sont, sur ce point, très clairs. L’aptitude demandée pour les JSP est différente de celle exigée pour les sapeurs-pompiers volontaires. En effet, le médecin n’est pas en mesure d’évaluer, lors de l’examen d’un adolescent de quatorze ans en pleine évolution, l’aptitude qu’il aura à dix-huit ans.

Toutefois, lorsqu’il procède à l’examen médical, préalablement à l’exercice des activités de sapeur-pompier, il peut émettre un avis d’inaptitude parfaitement justifié et réglementaire pour une taille inférieure à 1,57 m. Sa signature l’engage personnellement et il ne peut être question de lui demander de modifier cet avis.

Néanmoins, l’employeur des sapeurs-pompiers n’est pas l’État lui-même mais la collectivité locale et le Président du conseil d’administration du service départemental d’incendie et de secours a la possibilité de passer outre cet avis médical négatif, sous réserve d’accepter d’en assumer les conséquences.

Domaines juridiques

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sapeur-pompiers – Aptitude physique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement