Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Conjoncture

L’investissement public local devrait continuer à diminuer jusqu’en 2017

Publié le 08/03/2016 • Par Fabienne Proux • dans : A la Une finances, Actu experts finances

UNESP
Standard & Poor's, 2016
Selon Standard & Poor’s, les collectivités locales vont continuer à réduire leurs investissements en 2016 et 2017. Avec une épargne qui fond, elles devraient davantage recourir à l’emprunt. Si la situation financière et budgétaire des régions stagne du fait de leurs fusions, celle des départements se tend.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Selon Standard & Poor’s (S&P), l’ensemble des collectivités locales a moins emprunté que prévu en 2015, soit 16,7 milliards d’euros contre une estimation en début d’année de 18 milliards, « grâce notamment à une épargne brute plus élevée qu’anticipée ». Même si la réduction probable de l’investissement (-6 % en 2016 et -3,5 % en 2017) permettra de « modérer » les besoins de financement des collectivités locales en 2016 et 2017, le recours à l’emprunt devrait augmenter pour atteindre 17,5 milliards en 2016 et 19 milliards en 2017.

Le bloc communal serait essentiellement à l’origine de cette progression, puisqu’il emprunterait 9,5 milliards en 2016 et 11 milliards en 2017, contre 9 milliards en 2015. Rien ne devrait freiner cette tendance puisque S&P prévoit une liquidité abondante au cours des deux prochaines années et des conditions de financement toujours favorables aussi bien à long qu’à court terme, grâce notamment à la diversification des sources (obligataire, billets ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’investissement public local devrait continuer à diminuer jusqu’en 2017

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement