Transports

Autorisations de réalisation et de mise en exploitation commerciale de certains sous-systèmes de transport ferroviaire

Par • Club : Club Techni.Cités

Un arrêté est à destination toute entité, publique ou privée, qui commande la conception ou la construction, le renouvellement ou le réaménagement d’un sous-système. Cette entité peut être une entreprise ferroviaire, un gestionnaire d’infrastructure ou un détenteur, ou bien le concessionnaire qui est chargé de la mise en œuvre d’un projet.

Cet arrêté modifie les dispositions de l’arrêté du 23 juillet 2012 relatif aux autorisations de réalisation et de mise en exploitation commerciale de véhicules ou autres sous-systèmes de transport ferroviaire nouveaux ou substantiellement modifiés afin de :

  • transposer la directive n° 2014/106/UE modifiant les annexes V et VI de la directive 2008/57/CE du Parlement européen et du Conseil relative à l’interopérabilité du système ferroviaire au sein de la Communauté en ce qu’elle prévoit que les Etats membres intègrent dans leurs règles nationales :
  • une meilleure définition de la portée et du contenu de la déclaration « CE » de vérification des sous-systèmes de la directive 2008/57/CE ainsi qu’une indication claire de la responsabilité du signataire de cette déclaration ;
  • les procédures relatives à la déclaration de vérification en cas de modifications de sous-systèmes existants et en cas de vérifications supplémentaires par les organismes notifiés ;
  • le but de la procédure de vérification des sous-systèmes ;
  • prendre en compte les dispositions du règlement d’exécution n° 402/2013/UE du 30 avril 2013 concernant la méthode de sécurité commune relative à l’évaluation et à l’appréciation des risques et abrogeant le règlement (CE) n° 352/2009 ;
  • prendre en compte les modifications du décret n° 2006-1279 résultant du décret n° 2010-814 du 13 juillet 2010 relatif à la sécurité et l’interopérabilité du système ferroviaire, notamment en ce qui concerne la distinction entre le traitement des autorisations de mise en exploitation commerciale (AMEC) délivrées pour les véhicules (locomotives, wagons, voitures voyageurs…) et celui des AMEC délivrées pour les autres sous-systèmes. Les dispositions de l’arrêté du 23 juillet 2012 non modifié peuvent néanmoins continuer de s’appliquer, à la date d’entrée en vigueur du texte modificatif, pour les demandes d’autorisations qui ont, à cette date, fait l’objet d’un accusé de réception de la part de l’EPSF ou pour les projets qui ont fait l’objet d’un contrat avec un OQA.
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Tensions autour de l’eau à Vittel

    Le temps est aux débats… Une grande concertation sur l’eau se déroule actuellement dans les Vosges. C’est la première fois que la commission nationale du débat public (CNDP) est saisie dans le cadre de l’élaboration d’un schéma d’aménagement et de ...

  • Taxe carbone : l’Etat prêt à du donnant-donnant avec les collectivités

    Le ministre de la Transition écologique et solidaire a ouvert les discussions avec les associations d'élus sur l'affectation d'une part de la taxe carbone aux collectivités. En échange, il leur demanderait de s'engager sur des objectifs contractuels mais surtout ...

  • Métropoles, territoires ruraux : et si on se parlait ?

    Les territoires des villes et des champs peuvent développer des synergies pour partager leurs ressources et trouver ensemble des solutions à leurs problèmes. D'un côté, les collectivités urbaines semblent posséder plus de marges de manœuvre afin de réduire ...

  • Comment gérer les espaces naturels sensibles

    Les espaces naturels sensibles sont destinés à sauvegarder la qualité des sites, des paysages et des milieux naturels. Les objectifs assignés (préservation du patrimoine et de la biodiversité, éducation à l’environnement, etc.), les moyens financiers et ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP