logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/429523/besancon-affine-son-plan-de-lutte-contre-lalcoolisation-massive-des-jeunes/

SANTÉ PUBLIQUE
Besançon affine son plan de lutte contre l’alcoolisation massive des jeunes
Monique Clemens | Actu experts prévention sécurité | Régions | Publié le 16/02/2016

Avec l’organisation de soirées alternatives et un plan de communication qui a fini par atteindre sa cible, la charte de la vie nocturne, signée en octobre 2014, est l’un des trois leviers du plan local de lutte contre l’alcoolisation massive des jeunes. Bilan, seize mois plus tard : des cafetiers plus ou moins impliqués, des riverains qu’il reste à convaincre de dialoguer mais un engouement grandissant des jeunes pour les soirées patinoire, art contemporain, musique, jeux…

Certains jeudis soir, depuis environ cinq ans, le centre ville de Besançon est le royaume des fêtards alcoolisés qui l’animent un peu trop au goût des riverains. « Le constat, c’est de gros rassemblements de jeunes sur l’espace public, qui viennent avec leurs propres bouteilles et occasionnent nuisances sonores et rixes », explique Nell Aturugiri, jeune chargée de mission au service tranquillité publique de la ville, qui assure le pilotage de tout le dispositif.

Tout autant qu’aux problèmes de tranquillité et de sécurité publique, c’est à ceux de santé publique et de la prévention des conduites à risques que la ville – qui participe au projet « Alcool, ville et vie nocturne – avait voulu répondre en mettant au point son plan global de lutte contre les pratiques d’alcoolisation massive des jeunes.

« Un cadre, c’est pas mal » – Premier outil de ce plan : une charte de la vie nocturne, élaborée avec la préfecture du Doubs et co-signée le 16 octobre 2014 par 17 autres partenaires, de Radio ...