Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Politique de la ville

Une politique de la ville encore trop imprécise

Publié le 10/02/2016 • Par Delphine Gerbeau • dans : Actu expert Education et Vie scolaire, Actu prévention sécurité, France

banlieues_fotolia
Philippe Minisini - Fotolia.com
La Cour des comptes dans son rapport annuel, regrette le manque d'indicateurs précis dans le cadre des nouveaux contrats de ville. La politique de la ville a bien été réformée, mais sans objectifs prioritaires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« La relance de la politique de la ville engagée à la suite de la loi du 21 février 2014 s’apparente plus à une amélioration limitée des actions précédentes qu’à une véritable réforme d’ensemble », note de façon sévère le dernier rapport public annuel de la Cour des comptes. Les magistrats s’étaient déjà penchés sur la politique de la ville dans un rapport thématique accablant publié en juillet 2012, formulant 18 préconisations, dont elle fait le bilan dans cette nouvelle étude : selon elle la moitié de ses préconisations ont été suivies… l’autre non.

Ainsi les contrats de ville comportent très souvent des diagnostics détaillés et des objectifs opérationnels déclinés avec précision ; en revanche, ces objectifs, notamment en matière de mixité sociale, ne sont pas chiffrés, et les indicateurs demeurent rares. La géographie prioritaire a bien été resserrée, comme le préconisait la Cour en 2012, et cible mieux les populations les plus fragiles : la ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une politique de la ville encore trop imprécise

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement