logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/428769/quand-un-jardin-solidaire-fleurit-sur-le-toit-dun-gymnase/

ENVIRONNEMENT
Quand un jardin solidaire fleurit sur le toit d’un gymnase
Auteur associé | Ingénierie | Publié le 30/03/2016

La création d’un immeuble de logements sociaux et d’un gymnase au cœur du 20e arrondissement de Paris s’est accompagné de l’installation d’un jardin suspendu partagé et solidaire en terrasse. Un véritable projet urbain durable.

Au départ, le projet de renouvellement urbain consistait en la réalisation de quarante-sept logements sociaux et d’un équipement sportif en cœur d’îlot.

 

Jardin suspendu

Situé dans un quartier populaire, Vignoles-Est, du 20e arrondissement de Paris, le parti pris architectural a été de faire participer activement la présence du gymnase à la vie de ce quartier. Pour ce faire, le cabinet d’architectes TOA a proposé d’occuper la toiture de ce gymnase avec un jardin « suspendu ».

Bien que sa réalisation, non prévue au programme élaboré par le maître d’ouvrage Paris Habitat OPH, a entraîné un surcoût de 400 000 euros, le jury a été séduit par l’idée.

 

Lien social

Au-delà de son intégration urbaine et de son ...

REFERENCES

Fiche technique :

  • Maître d’ouvrage : Paris Habitat OPH et ville de Paris.
  • Maître d’œuvre : TOA Architectes associés
  • Gestionnaire du jardin : Les jardins du béton/La Fayette accueil.
  • Coût d’investissement total : 7 300 000 €.
  • Superficie du jardin : 1 000 m².


POUR ALLER PLUS LOIN