Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Baromètre des territoriaux

Faut-il généraliser l’armement des policiers municipaux ?

Publié le 15/02/2016 • Par Hugo Soutra • dans : Actu prévention sécurité, Dossiers d'actualité, France

BAROMETRE_380x253
La Gazette / Pascale Distel
Parce que votre opinion nous intéresse, La Gazette a constitué un panel de fonctionnaires territoriaux que nous interrogeons sur l'actualité des politiques publiques et du statut de la fonction publique. Cette semaine : faut-il généraliser l’armement des policiers municipaux ?

Leçon n° 1 – Les syndicats de PM esseulés

 

L’idée de doter tous les policiers municipaux d’armes à feu à court terme est loin de faire l’unanimité chez les fonctionnaires territoriaux, toutes filières confondues. A peine plus d’un quart (26 %) des sondés réclament une généralisation de l’armement de ces agents, officiellement chargés d’assurer « le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques » selon le code général des collectivités territoriales.

Pourtant, la grande majorité des syndicats de police municipale se sont prononcés en faveur d’une décision unilatérale du ministère de l’Intérieur ou des préfets, prenant de fait le pas sur les maires, qui invoquent pour leur part le principe de libre administration des collectivités. Ces syndicats font valoir que leurs collègues ne seraient aujourd’hui pas suffisamment protégés au vu de la menace terroriste ainsi que de l’évolution de leurs interventions à la suite du retrait progressif de la police nationale.

Chez les fonctionnaires, les plus rétifs sont les cadres de catégorie A (70 % d’opposants), puis les agents de catégorie B (58 %). Parmi les « C », réputés plus proches du terrain, les avis sont plus partagés avec 43 % de réponses favorables contre 49 % de négatives.

Leçon n° 2 – Peu d’évolution après les attentats

Il semble que les attentats de Paris, Saint-Denis, Vincennes ou Montrouge, où une policière municipale a trouvé la mort en 2015, n’ont pas fait changer d’avis les fonctionnaires territoriaux. L’émotion suscitée par l’assassinat de Clarissa Jean-Philippe n’a pas engendré une vague d’adhésion à cette revendication syndicale.

Notre sondage fait, au contraire, état d’une grande stabilité en la matière. Alors que l’idée de généraliser l’armement des policiers municipaux ne convainquait que 22 % des territoriaux fin 2013, elle recueille aujourd’hui 26 % d’avis favorables. Et si la proportion de sondés opposés à une telle mesure diminue – de 70 à 65 % -, elle reste largement majoritaire.

Références

Réalisé par « La Gazette » auprès d‘un échantillon représentatif de 1 355 fonctionnaires territoriaux sur internet le 10 décembre 2015 (407 répondants).

Cet article est en relation avec le dossier

Cet article fait partie du Dossier

Baromètre : l’opinion des fonctionnaires territoriaux, chaque semaine

Sommaire du dossier

  1. Lutte contre la pauvreté : faut-il fusionner toutes les aides sociales ?
  2. RGPD : votre collectivité a-t-elle débloqué assez de moyens ?
  3. Faut-il fusionner les comités techniques et les CHSCT ?
  4. Pratiquez-vous l’évaluation citoyenne de vos politiques ?
  5. Faut-il augmenter les prix de l’eau pour financer les investissements sur les réseaux ?
  6. Endettement : votre collectivité va-t-elle emprunter plus en 2018 qu’en 2017 ?
  7. Faut-il informer les maires de la présence de personnes radicalisées dans leur commune ?
  8. Etes-vous favorable à ce qu’une « coordination des employeurs » soit le porte-voix de toutes les collectivités ?
  9. Faut-il vendre davantage de logements sociaux à leurs locataires ?
  10. Etes-vous favorable à une cour d’équité territoriale ?
  11. Financement des lieux de culte : faut-il plus de transparence ?
  12. Votre collectivité a-t-elle engagé une démarche d’ouverture des données ?
  13. Politique de la ville : faut-il renforcer le rôle des intercos ?
  14. Sécurité : faut-il confier des pouvoirs d’enquête aux policiers municipaux ?
  15. Mobilité : êtes-vous favorable à une indemnité kilométrique vélo pour les agents territoriaux ?
  16. La Corse doit-elle être inscrite dans la Constitution ?
  17. Faut-il limiter le cumul des mandats des maires dans le temps ?
  18. Faut-il étendre les possibilités d’ouverture des commerces le dimanche ?
  19. Faut-il aménager le dispositif de protection sociale complémentaire ?
  20. Les collectivités doivent-elles piloter les petites lignes ferroviaires ?
  21. Faut-il un droit à la différenciation des territoires ?
  22. Faut-il rendre publiques les déclarations d’intérêt des maires des communes de moins de 20 000 habitants ?
  23. Logement : en fait-on assez aujourd’hui pour lutter contre la précarité énergétique ?
  24. Votre collectivité a-t-elle mis en œuvre une stratégie de protection des données personnelles des agents ?
  25. Les bailleurs sociaux sont-ils trop nombreux ?
  26. Faut-il rémunérer les agents au mérite ?
  27. Faut-il réduire la place de l’automobile en ville ?
  28. Relations avec les administrés : craignez-vous l’instauration du droit à l’erreur ?
  29. Fiscalité : faut-il accorder une part de la CSG aux départements ?
  30. Sécurité : faut-il accroître les missions des policiers municipaux ?
  31. Faut-il retirer les mineurs non accompagnés de l’aide sociale à l’enfance ?
  32. Décentralisation : êtes-vous favorable à une organisation territoriale à la carte ?
  33. Les loyers des logements sociaux sont-ils trop élevés ?
  34. Faut-il rendre les cantines scolaires gratuites ?
  35. Faut-il autoriser les machines à voter et le vote par internet ?
  36. La présence de crèches de Noël au sein des établissements publics vous choque-t-elle ?
  37. Faut-il embaucher les anciens contrats aidés en CDD ?
  38. Envisagez-vous de réduire le nombre de jours de formation de vos agents ?
  39. Emmanuel Macron est-il décentralisateur ?
  40. Fiscalité locale : la réforme de la taxe d’habitation est-elle une bonne chose ?
  41. Rémunérations : fallait-il revoir le calendrier de mise en œuvre de l’accord PPCR ?
  42. Finances : faut-il réduire les dépenses locales de fonctionnement de 13 milliards ?
  43. Faut-il fermer les réacteurs nucléaires ?
  44. Faut-il réduire le nombre de parlementaires ?
  45. Lutte contre l’absentéisme : le rétablissement du jour de carence est-il une bonne chose ?
  46. Faut-il réduire le nombre d’élus locaux ?
  47. Faut-il supprimer le Conseil économique social et environnemental ?
  48. Faut-il aller vers des rémunérations plus individualisées ?
  49. Faut-il exonérer de taxe d’habitation 80 % des ménages ?
  50. Faut-il arrêter de financer les grandes infrastructures de transport ?
  51. Faut-il aligner les régimes de retraite du public et du privé ?
  52. Règlement européen sur la protection des données : votre collectivité sera-t-elle prête pour 2018 ?
  53. Faut-il supprimer les départements qui ont sur leur territoire une métropole ?
  54. Les services publics en ligne sont-ils assez développés ?
  55. Etes-vous prêts à changer vos horaires de travail pour accroître l’amplitude d’ouverture des services publics ?
  56. Tirez-vous un bilan positif de la fusion des régions ?
  57. Etes-vous pour la limitation à trois mandats successifs ?
  58. Peut-on supprimer 70 000 postes dans la territoriale en cinq ans ?
  59. Les collectivités peuvent-elles économiser 10 Md€ en cinq ans ?
  60. Trains express régionaux : l’ouverture à la concurrence est-elle une bonne chose ?
  61. Faut-il transformer les EPCI en collectivités de plein exercice ?
  62. Etes-vous favorable à la généralisation du vote électronique ?
  63. Faut-il instaurer un revenu universel ?
  64. Etes-vous favorable au vote obligatoire ?
  65. Faut-il réduire le nombre de postes dans la FPT ?
  66. Faut-il fusionner les minima sociaux ?
  67. Faut-il moduler la taxe d’habitation en fonction du revenu ?
  68. Les collectivités doivent-elles recruter des emplois aidés ?
  69. Faut-il à nouveau diminuer les dotations ?
  70. Etes-vous pour le compte personnel d’activité ?
  71. Réforme territoriale : faut-il fusionner département et région ?
  72. RSA : faut-il demander aux allocataires leurs relevés bancaires ?
  73. Faut-il rétablir le jour de carence ?
  74. Faut-il moduler les dotations selon des critères de bonne gestion ?
  75. Faut-il une nouvelle réforme territoriale ?
  76. Fonction publique : êtes-vous favorable à la fin des 35 heures ?
  77. Etat civil : le transfert des Pacs en mairie est-il une bonne chose ?
  78. Les policiers municipaux doivent-ils pouvoir procéder au contrôle d’identité ?
  79. Sécurité : faut-il autoriser les maires à accéder aux « fiches S » ?
  80. Finances locales : faut-il augmenter la péréquation ?
  81. Fonction publique territoriale : doit-on intégrer les primes dans le traitement des agents ?
  82. Fonction publique : le statut de lanceur d’alerte protège-t-il assez les agents ?
  83. Votre collectivité engage-t-elle une démarche d’open data ?
  84. Les loyers des logements sociaux sont-ils trop élevés ?
  85. Etes-vous pour limiter le cumul des mandats dans le temps ?
  86. Souhaitez-vous la création d’un poste de vice-premier ministre aux Territoires ?
  87. Faut-il étendre les prérogatives des policiers municipaux ?
  88. Les futures intercos seront-elles à taille humaine ?
  89. Etes-vous favorable à davantage de référendums locaux ?
  90. Faut-il obliger les jeunes médecins à s’installer dans les déserts médicaux ?
  91. Vous sentez-vous protégé en période de crise ?
  92. Faut-il supprimer les Ceser ?
  93. Faut-il encadrer par la loi le niveau de dépenses des collectivités ?
  94. François Hollande a-t-il eu raison de réduire de moitié la baisse des dotations au bloc communal ?
  95. Faut-il construire plus de logements sociaux ?
  96. Etes-vous favorables à des quotas de femmes dans l’encadrement dirigeant ?
  97. Les collectivités doivent-elles ne remplacer qu’un agent sur deux partant à la retraite ?
  98. Envisagez-vous une mobilité dans une autre fonction publique ?
  99. Le commissaire de police doit-il rendre des comptes au maire ?
  100. Déontologie : faut-il nommer un référent dans chaque collectivité ?
  101. Emploi : la territoriale fait-elle assez d’efforts d’intégration des personnes handicapées ?
  102. La réforme territoriale va-t-elle générer des économies ?
  103. Les formations du CNFPT sont-elles adaptées à vos besoins ?
  104. Le dialogue social dans votre collectivité est-il bon ?
  105. Faut-il réformer la dotation globale de fonctionnement ?
  106. Les services publics doivent-ils être accessibles sur mobile ?
  107. Etes-vous favorable au télétravail dans votre collectivité ?
  108. Votre collectivité accueille-t-elle assez de jeunes en service civique ?
  109. Les intercommunalités de plus de 50 communes vous semblent-elles viables ?
  110. Etes-vous favorables à la création d’un travail social pour les bénéficiaires du RSA ?
  111. Faut-il généraliser l’armement des policiers municipaux ?
  112. Faut-il réserver 10 % des places en crèche aux enfants des familles pauvres ?
  113. Faut-il augmenter la part de mérite dans la rémunération des agents ?
  114. Votre collectivité souffre-t-elle de la dégradation du contrôle de légalité ?
  115. Existe-t-il des gisements d’économies importants au sein des collectivités ?
  116. Faut-il diminuer le nombre de communes ?
  117. Faut-il plus de transparence dans l’attribution des logements sociaux ?
  118. Faut-il amplifier la péréquation horizontale ?
  119. Faut-il maintenir le statut à vie des fonctionnaires ?
  120. Etes-vous prêt à donner accès à vos données publiques ?
  121. Faut-il inscrire la laïcité dans le statut des fonctionnaires ?
8 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Faut-il généraliser l’armement des policiers municipaux ?

Votre e-mail ne sera pas publié

NIBELUNGEN

15/02/2016 01h34

Le problème est vieux de dix ans ety la France en retard depuis des années par rappport à d’autres pays Européens . Tant que l’armement sera à l’apréciation et bon vouloir des Maires comme le signalé Mr bARROIN Président à l’AMF il n’y aura aucune harmonie sur le territoire . Ici ce sont des PM effectuant aux cotés des Nationaux ou Gendarmes des opérations der sécurités voir de maintiens de l’orrdre et 5 kms plus loin sur les mêmes risques des agents PM n ‘auront même pas une bombe lacrymo, trouvez l’erreur . Il s’agit aussi de la lachetés de beaucoup d’élus ne voulant pas prendrent de responsabilités , bien comptant de jouer sur leurs électorats au mioment des élections et laissant leurs agents démunis sur le terrain, il n’y à pas de gênes à mettre la vie des agents en dangers . Et que l’on nous parle pas de formation cela fait 5 ans qu’il existe dezs moniteurs de tirs parmis les agents PM, eux mêmes formés par la Police Nationale .

c moi

16/02/2016 12h39

personne ne s’étonne de l’armement des gardes chasse pourtant affectés à des sportifs, des agents de sécurité SNCF pourtant affectés à de simple passagers, des agents de la pénitentiaire affectés aux transfèrements, même si pour certains de ces agents cela est parfaitement normal, quelle différence y a t-il avec les missions et l’existence même des agents de police municipale confrontés eux à des délinquants toujours imprévisibles si ce n’est que la trouillardise des élus craignant une mise en responsabilité en cas d’incident, le personnel ils s’en foutent, les assurances sont là pour palier aux difficultés, tant que les syndicats ne mettrons pas les élus devant les tribunaux pour mise en danger de la vie d’autrui par manque de prudence ça ne bougera pas, e »t puis rendez vous compte s’ils étaient mis en examens en cas d’usage d’arme quel scandale, ce serait bien pire q’un agent abattu qui ne figurera que dans des statistiques

Lefevre Patrick

16/02/2016 02h06

Bonjour,

Déjà 407 répondants………….tout est dit.

A quand un sondage pour savoir si les élagueurs doivent avoir une ceinture de sécurité, les égoutiers des gants , les techniciens des chaussures de sécurité…..

la question je pense a été perçue , non pas en présentant l’armement comme un « outil » indispensable pour assurer la sécurité des agents, afin qu’ils puissent à leur tour assurer celle d’autrui .

la profession de policier municipal est méconnue des autres catégories de fonctionnaires de la FPT. Sur le nombre de cadre A et de cadre B , combien ont réagi en connaissance des problématiques liées au métier ??

moustache95

16/02/2016 02h14

Les policiers municipaux doivent être armés automatiquement et systématiquement en armes de défenses individuelles et collectives. Et pas simplement en 4ème catégorie, armement qui ne sert à rien. Surtout aujourd’hui où la délinquance est équipée d’arme de 1ère catégorie. Ils doivent être obligatoirement formés dès leur FIA par le CNFPT.
Je suis d’accord sur le fait que beaucoup de maires ne pensent qu’à leur ré élection pas à la sécurité de leur PM, ni à celle de leurs administrés par voix de conséquence.
Si on ne veut pas les armer, alors il faut supprimer le mot Police et le remplacer par un autre qualificatif, changer les uniformes (en rose c’est bien) comme cela ils ne seront plus de la « chair à canon ». Plus de patrouille de surveillance générale, ni de code de la route, ni de sécurisations particulières, ni de renfort à PN ou GN, ni d’interventions sur alarme, de jour comme de nuit …
La grande majorité des PM à la tête sur les épaules et est bien formée.

Aniki

17/02/2016 05h01

« échantillon représentatif de 1355 fonctionnaires territoriaux »… C’est à dire?
407 répondants et vous dites : » notre sondage fait, au contraire, état de… » ; à peine un tiers de votre panel répond et vous tirez des conclusions? vous trouvez que 407 personnes c’est suffisant pour dire que les fonctionnaires ne veulent pas armer les polices municipales?
Combien y a t il de fonctionnaires en France déjà?
Article inutile et partisan…
Une suggestion de question que vous pourriez poser à votre « panel » : Croyez-vous que le panel choisit, et censé vous représenter, vous représente vraiment?….
Le sondage ou l’arme moderne de manipulation de masse par excellence…

Davidq

17/02/2016 05h56

Même si l’on peut noter une légère différence entre les deux camemberts représentants les opinions sur l’armement des policiers municipaux. On note que le « Non » reste majoritaire. Pourquoi? Dans le discours des élus locaux, tant à gauche qu’à droite, une énorme majorité s’enferme dans une forme de doctrine qui, selon eux, tant à croire et dire que les missions de sécurité publique relève quasi exclusivement de l’Etat. Ce qui est faux. Notons les pouvoirs attribués aux maires par le CGCT et le Code de Procédure Pénale en matière de salubrité, sécurité et ordre public. Pour cela, il dispose d’un service nommé « Police Municipale ». Ce service n’est plus un service aux missions archaïques. Elles ont profondément évolué durant les vingt dernières années. Au point tel, que nous sommes la 3ème force de sécurité de notre pays. Mais également, le 1er rempart de la primo-délinquance dans nos communes en raison du net désengagement de l’Etat sur ce sujet précis.
Autre point. Les événements récents ont démontré que la police municipale avait les mêmes risques que leurs homologues de la police nationale et la gendarmerie. Alors, pourquoi faire autant de différence sur le point de l’armement? La vie d’un policier municipal aurait-elle un prix pour les collectivités au point de les laisser mourir sur la voie publique?
Je note toutefois, que depuis les attentats de 2015, de nombreux 1er magistrat (maires) reviennent sur leur position en la matière. Jamais les demandes d’armement ont été aussi nombreuses. Faut-il remercier Clarissa Jean-Philippe, la policière de Montrouge, décédée le 08 janvier dernier dans de terribles conditions?
Derrière ce choix, vient celui d’une idéologie plus personnelle que politique concernant les maires. C’est le cas à Clermont-ferrand où malgré tout cela, aucune évolution de mentalité n’a changé malgré les nombreuses demandes des agents eux-mêmes et un syndicat professionnel (SNPM pour ne pas le nommer).
Je note également, qu’aucun Ministre de l’Intérieur depuis Charles PASQUA et Jean-Pierre CHEVENNEMENT n’a pris autant d’intérêt pour cette profession, pourtant bien mal-menée à tous les niveaux.
Davidq

bouhamid

20/02/2016 06h28

Ceux qui sont contre l’armement des policiers municipaux ne sont pas au courant de la réalité du terrain car quand on contrôle quelqu’un sur la voie publique la personne contrôlée voit un uniforme et ne fait pas la différence entre PM, PN ou GN.
De toute façon le sondage est faussé car il faut demander aux intéressés c-à-dire aux seuls agents de police municipale.c’est des professionnels compétents et bien formés.
Merci.

mayline

09/02/2018 09h58

je suis scandalisée de lire que les personnes osent prétendre de ne pas généraliser l’armement des policiers municipaux. La loi chevennement de 99 a augmenté les prérogatives des policiers municipaux, d’autre ont suivi.. les policiers municipaux suivent des formations des testes passent devant des psychologue et sont entraines par des formateurs mma issus soit de la filière police ou gendarmerie par le biais du cnfpt soit par la suite de formateur MMA police municipale qui ont suivi la formation auprès de ces policiers ou gendarmes. Cela voudrait dire que les gens qui forment les policiers municipaux ne sont pas apté ? pensez vous que nous sommes avec un QI moins évolué que nos confrères, devont encore continuer à faire des missions qui pour le plus si l’on demande à la police nationale ou la gendarmerie de les faire sans armements ceux ci refusent catégoriquement… et nous policiers municipaux nous devrions faire ces mêmes missions sans sécurtié pour nous ou pour les personnes ?
je pense que vous avez oublié un détail, la police municipale est la 3eme force de police en france, la première sur toutes formes d’interventions au vu qu’elle est sur le terrain en continue… pouvez vous établir une liste de bavure police municipale du personnel armé et comparez de façon objective avec la police nationale ou la gendarmerie ?
nous ne voulons pas être armer pou jouer les cowboy, mais assurez notre sécurité et assurer la sécurité de nos citoyens. Est ce que nos vie ne valent rien ?
qui aura le courage de venir dire à nos familles que nous sommes décédés car nous n’avons pas eu les moyens de défense ?
pensez à clarissa à montrouge, qui assurait une simple sécurité scolaire, abattu par des voyoux sans scrupules, de nos jours rien de garantie le respect de l’uniforme ni de sa représentation, il n ‘y a plus de respects de nos valeurs républicaines ni de nos valeurs données par nos familles… nous sommes en guerre et comme nos confrères et collegues gendarmes nous sommes là pour faire appliquer et respecter les loi de la république…
les maires ne pensent pas aux risques du terrain beaucoup ne connaissent meme pas leurs pouvoirs de police, ils sont restés avec des préjugés d’il y a 40 ans en arrière et ont oublié une notion la sécurtié des biens et des personnes, les gens veulent des policiers et une forme d’écoute et d’intervention rapide, mais ce qui est gênant pour les maires c’est de prendre la responsabilité d’armement de sa police, il est peut être plus facile d’annoncer un meutre à la famille comme aurelie fouquet et clarissa … et bien d’autres… et malheureusement d’autres suivront .. peut être moi …
ce jour là n’allez pas voir ma famille pour dire la pauvre c’est une excellente policiere, non vous aurez contribué tout simplement à ma fin de vie, à ma mise en danger, et à mon meutre et je demanderai à ma famille et mes amis de déposer plainte contre vous monsieur ou madame le maire ou député qui n’avez pas su me proteger…
sortez de ces idéologies de 40 ans de recule et sortez sur le terrain avec vos policiers voir de près ce qui se passe rééllement, sortez de vos bureaux, allez au contact de vos agents qui se sentiront écouter et apprecier, un geste un sourir un mot une reconnaissance ne vous coute rien … et de temps en temps cela fait du bien aussi…
vivez avec votre temps… aujourd’hui on ne parle plus de violence on parle de guerilla urbaine de terrorisme, d’attentat, d’état de guerre, etc… des mots forts certes mais triste realité de la vie actuelle…
pensez à ces enfants qui n’ont pas demandé à vivre dans ce contexte et si l’on ne fait rien alors, ne venez pas pleurer sur nos tombes et vos cérémonies à deux balles… considérez nous si vous voulez que nous vous considéront aussi…
je suis une petite policière municipale, qui est passionnée de son métier depuis plus de 32 ans, et toujours la même détermination et motivation policière… vous m’avez blamé harcelé mis au plus bas pour certains d’entre vous pour me faire taire… mais je suis encore là et toujours avec la même passion.. je n’ai pas de pistons, j’ai gravi mes grades par ma force et ma détermination, j’ai passé mes examens seule et je ne dois rien à personne… la seule personne à qui je dis merci ce sont ceux qui nous donne les moyens de pouvoir vivre aussi un jour notre retraitre et profiter de nos enfants et petits enfants comme vous… sans avoir pris une balle et peut être avoir l’opportunité de se sauver la vie…
bon courage à vous tous … et regardez pas vos petits miroires, regardez vous droit dans les yeux.. et dites vous que nos vies sont entre vos mains… prennez les bonnes décisions… nous ne sommes pas des cibles.. merci de votre lecture mayline

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement