Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

Protection de l’enfance : « seulement » 7 millions pour la compensation aux départements !

Publié le 23/07/2010 • Par Catherine Maisonneuve • dans : A la une, France

Petit enfant qui joue
Getty Images
Le Fonds national de financement de la protection de l’enfance répartira en tout et pour tout 7 millions d’euros aux départements au titre des transferts de compétence, ont appris les départements à l’issue de la première réunion du comité de gestion du FNPE, le 15 juillet.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le Fonds national de financement de la protection de l’enfance (FNPE) consacrera moins de 9% de ses ressources à la première mission que lui assigne l’article 27 de la loi du 5 mars 2007 : « compenser les charges résultant pour les départements de la mise en œuvre de la loi ».

L’Assemblée des départements de France (ADF) a fait ses comptes, au sortir de la première réunion du comité de gestion du FNPE, le 15 juillet : l’Etat qui, malgré son obligation légale, n’a pas mis un euro dans ce Fonds, a décidé, en effet, que l’enveloppe à répartir entre les départements ne serait que de 7 millions sur les 80 millions provisionnés par la seule Caisse nationale d’allocations familiales.

70 000 euros par département, l’équivalent de seulement deux postes, s’indigne Yvan Ferrier, président de l’Association nationale des directeurs de l’action sociale et de santé des départements (Andass). Nous avons présenté, fin juin, lors des 4e Assises nationales de la protection de l’enfance, une enquête qui montre que les conseils généraux ont joué le jeu : comme le veut la loi, la quasi-totalité se sont dotés d’un observatoire de la protection de l’enfance et d’une cellule de recueil de traitement et d’évaluation des informations préoccupantes… Et il y a urgence sur ces questions, la demande sociale est grandissante, nous avons besoin de la solidarité nationale.

Par ailleurs, 30% des crédits iront à une seconde enveloppe pour « des actions d’aide à la parentalité ou à la protection des enfants vivant dans la précarité économique ». L’ADF résume : « pour financer le désengagement de l’Etat ».

Enfin, selon l’ADF, Nadine Morano veut utiliser ces crédits pour financer des actions en matière de prévention et de santé bucco-dentaire
Une information étonnante : la santé bucco-dentaire des enfants et ado est citée comme l’une des grandes réussites de l’assurance-maladie en matière de prévention. Mais pas de commentaire du côté du secrétariat d’Etat à la Famille et à la Solidarité que nous avons interrogé.

4 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Collectivités : comment aider les entreprises en cette période de crise

de La Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Protection de l’enfance : « seulement » 7 millions pour la compensation aux départements !

Votre e-mail ne sera pas publié

iseult_a_818

24/07/2010 11h20

il vaut mieux aider les banques

wilfried77550

26/07/2010 08h45

@ iseult_a_818,
Je suis d’accords avec toi, mais dans notre système c’est les banques qui décident ! 100% de l’impôt sur le revenu est utilisé pour payer les intérêts de notre dette, si les banques coulent nous devons rembourser +1100 milliards d’euro… L’état a créé le déficit, il nous fait payer l’intérêt, alors que personnellement je trouve que nos impôts devraient être utilisé autrement….

dominique

26/07/2010 10h23

7 millions pour la protection de l’enfance en France
30 millions remboursés grâce au bouclier fiscal de Mme BETTENCOURT
chiffres à comparer
notre Président trouve cela normal
je trouve ça écœurant

Maya

26/07/2010 12h47

En même temps ce sont les départements et l’ADF qui ont été en 1ère ligne pour faire adopter la loi de 2007. Ils ont fait un lobbying qui a payé (ils ont même écrit la loi…). Et aujourd’hui ça se retourne contre eux.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement