Qualité de l'air

Quand les plantes se transforment en baromètres de la pollution de l’air

Par • Club : Club Techni.Cités

Feuille de tabac touchée par l'ozone

Ville d'Antony

Depuis octobre 2014, la ville d’Antony développe un projet de biosurveillance environnementale de la qualité de l’air par les plantes. Si l’utilisation de plantes bio-indicatrices par les scientifiques n’est pas nouvelle, rares sont les collectivités à s’en saisir encore en interne. Pourtant les atouts semblent nombreux et prometteurs.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Chou frisé, tabac, pétunia, ray-grass, glaïeul, chlorophytum, ivraie, mousse… Voici quelques-unes des plantes utilisées depuis octobre 2014 dans la commune d’Antony pour servir de baromètre de la pollution de l’air. Au total, la ville a déjà mis en terre près de 700 plants répartis sur une dizaine de sites en ville, dont les écoles. L’objectif premier est de surveiller la qualité de l’air et d’informer les habitants.

Une démarche complémentaire

Quel est l’intérêt de la démarche, alors que les capteurs (dits physico-chimiques) des associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (Aasqa), comme Air Parif, donnent déjà des indications de taux de polluants ? « C’est complémentaire, car leur indice de la qualité de l’air repose uniquement sur les concentrations ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Votre actu juridique du 17 au 23 mai 2019

    Notre sélection de textes officiels, jurisprudence et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiés par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 17 et le 23 mai 2019. ...

  • Stationnement : cap sur le numérique

    La réforme du stationnement a été l’occasion, pour – certaines – collectivités locales de reprendre la main sur une politique qui n’avait pas été repensée depuis des années. Et de nouer des partenariats avec des entreprises du numérique, pour ...

  • Travaux sur colonnes montantes, ce qui reste à régler

    La loi « Elan » a tranché le contentieux sur la propriété des ouvrages électriques. Les travaux, effectués par Enedis, risquent de traîner. ...

  • La notion de « zéro artificialisation nette » commence à s’imposer

    Depuis dix ans et malgré le ralentissement économique, l’artificialisation des sols progresse plus vite que la population. Alors que le gouvernement s’apprête à limiter toute nouvelle imperméabilisation des sols à travers son plan biodiversité, le colloque ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP