Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Centre de radiothérapie : les élus de la Creuse ne lâchent pas prise

Publié le 23/07/2010 • Par Catherine Maisonneuve • dans : Régions

Les élus s'opposent à l'Etat après la décision de fermeture d'un centre de radiothérapie, malgré de gros investissements consentis il y a trois ans et demi.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le centre de radiothérapie de l’hôpital de Guéret (Creuse) a fermé ses portes le 30 juin, trois ans et demi après l’inauguration de son accélérateur de particules – 2,8 millions d’euros d’investissement. En cause, les normes de l’Institut national du cancer : le centre ne dispose que d’un seul appareil au lieu de deux, n’a soigné « que » 230 patients cancéreux en 2009 alors que le minimum requis est de 600, et se trouve à environ 2 heures aller-retour des centres du CHU de Limoges ou de la clinique de Montluçon, pour un seuil d’autorisation à 3 heures.

Le couperet a été confirmé par le tribunal administratif de Limoges. Le 10 juillet, l’Association des maires et adjoints de la Creuse (Amac) a réuni une majorité des représentants des 260 communes creusoises. Outre le dépôt d’un recours en Conseil d’Etat, ils ont décidé d’une riposte symbolique : la rupture avec l’Etat.

La tutelle n’a même pas examiné notre proposition alternative, explique Michel Vergnier député-maire PS de Guéret, président de l’Amac. Par ailleurs, une cellule de veille est en train d’être créée pour les patients : la ministre de la Santé nous dit qu’après Epinal, elle ne veut pas risquer de poursuite pénale. Or, avec la fermeture du centre de Guéret, nous sommes malheureusement sûrs que ceux de Limoges et Montluçon ne pourront tenir les délais de démarrage de la radiothérapie : 15 jours après le diagnostic de cancer, à raison ensuite de quatre séances hebdomadaires.
La cellule accompagnera les malades qui le souhaitent pour déposer une plainte contre Roselyne Bachelot pour mise en danger de la vie d’autrui.

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Centre de radiothérapie : les élus de la Creuse ne lâchent pas prise

Votre e-mail ne sera pas publié

GIRAUD-PETIT / KATHY 35

24/07/2010 01h26

désolant et tellement incohérent : ma famille est creusoise, je vis en Ille-et-Vilaine et j’ai eu un cancer l’an dernier. J’ai subi 25 séances de radiothérapie de 10 minutes chacune, à raison de cinq jour par semaine pendant cinq semaines. le centre de radiothérapie est à dix minutes de chez moi en voiture. Qu’en aurait-il été si il avait fallu que je fasse deux heures aller et retour chaque jour pour mes séances ?? Je n’ai pas fait rembourser mes frais de voiture pour mes séances, mais pour deux heures aller et retour, j’aurai pris certainement un vsl, remboursé par la sécurité sociale… mais bien entendu ce n’est pas le même budget… A St Malo, le centre a été installé à l’aide d’un partenariat public/privé, pourquoi pas en Creuse ?? c’était probablement celà l’alternative que proposaient les élus du département… mais l’Etat semble malheureusement complètement sourd à certains moments.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement