Mobilités intelligentes

Pourquoi et comment les collectivités doivent surfer sur la vague des nouvelles mobilités

| Mis à jour le 02/08/2016
Par • Club : Club Techni.Cités

Le 27 janvier dernier, une table-ronde intitulée "Osez les nouvelles mobilités sur les territoires !", s'est tenue dans le cadre des Rencontres de la mobilité intelligente à Montrouge. L'événement a été l'occasion de revenir sur les freins que rencontrent les collectivités pour développer des solutions de déplacements innovantes, et de réfléchir aux remèdes à apporter.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Covoiturage », « intermodalité », « modes doux », « big datas », etc. Le vocabulaire de la nouvelle mobilité, quoique relativement récent, est déjà dans toutes les bouches. Si les termes sont à la mode, il n’est pas toujours évident pour les collectivités de savoir comment faire perdurer ces initiatives sur le terrain.

« Je peux citer l’exemple d’aires de covoiturage que nous avons construites il y a quelques années. Aujourd’hui, ces aires sont inutilisées. Nos concitoyens nous demandent des comptes, et ils ont raison », explique Nathalie Delattre, adjointe au maire de Bordeaux, lors d’une table-ronde organisée le 27 janvier 2015 aux rencontres de la mobilité intelligente, à Montrouge.

Une réalité que Christian Cure, de la direction technique territoires et ville au Cerema, confirme. « Pour beaucoup de collectivités, on est encore dans l’expérimentation. Il ne faut pas oublier que le modèle solo de la voiture reste dominant. Le taux d’occupation moyen est de 1,4 individu par voiture et, dans les zones périurbaines, ce taux est en train de progresser », rappelle le directeur.

à lire aussi

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les poteaux électriques, piliers de nouveaux usages

    Les poteaux électriques pourront accueillir des objets connectés. Mais pour accrocher des équipements électroniques, cela demande une convention entre l’utilisateur, l’installateur, la collectivité propriétaire des poteaux et le gestionnaire du réseau ...

  • Changement climatique : le gouvernement prépare un scénario pessimiste à +4°C

    Le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, a estimé qu'il fallait désormais intégrer dans la stratégie nationale d'adaptation au changement climatique, un scénario "pessimiste" à +4°C. Ce qui colle davantage à la trajectoire actuelle et va ...

  • Objectif 2030 pour la filière hydrogène

    L’association France Hydrogène a publié une étude qui évalue le déploiement de la filière à l’horizon 2030 en fonction des avancées sur le terrain. Elle dresse un état des lieux tout en présentant le potentiel, les besoins et les obstacles de cette source ...

  • Energies renouvelables : un projet de loi qui manie l’art du « en même temps »

    L'Assemblée nationale a adopté le 31 janvier les conclusions de la commission mixte paritaire sur le projet de loi « énergies renouvelables ». Si le texte remet l’élu local au cœur de la transition, il contient de nombreuses dispositions risquant de freiner la ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP