Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Précarité

Le mal-logement, reflet et accélérateur des inégalités

Publié le 28/01/2016 • Par Sophie Le Gall • dans : A la une, Actu expert santé social, France

Précarité, SDF, pauvreté
Phovoir
Dans son 21ème rapport annuel sur le mal-logement en France, dévoilé ce jeudi 28 janvier 2016, la fondation Abbé Pierre alerte, notamment, sur le décrochage des personnes en situation d'extrême pauvreté, contraints de choisir entre se loger, se nourrir ou se soigner.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A un et demi de la fin du quinquennat, le 21ème rapport annuel sur le mal-logement de la fondation Abbé Pierre sonne comme un compte à rebours. « Il faut mettre à l’abri tous ceux qui sont en difficulté et il faut engager une véritable politique structurelle pour enrayer ce processus d’exclusion par le logement », a déclaré Christophe Robert, délégué général de la fondation, à l’occasion de la publication du rapport, remis mercredi 27 janvier au président de la République.

Décrochage des plus précaires

Le bilan chiffré – 3,8 millions de mal-logés en France et plus de 15 millions touchées par la crise du logement – alerte en particulier sur la situation des plus pauvres. « Il y a une aggravation du mal-logement qui touche avant tout les classes populaires », insiste Christophe Robert. Ainsi, le taux d’effort net moyen (le loyer et les charges, auxquels on soustrait les allocations logement) des ménages les plus pauvres atteint 55,9 %, soit plus de trois fois plus ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Références

Le rapport

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le mal-logement, reflet et accélérateur des inégalités

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

28/01/2016 06h42

Bon sang de bois ! La France est un pays riche et elle n’a pas les moyens d’assurer un logement et un revenu décent à chacun des Français ?
Ce n’est qu’un problème politique…
L’argent est là; faut juste qu’il soit bien utilisé.
J’enrage de voir tous ces malheureux qui se retrouvent sur le trottoir, ces millions de Français qui descendent en-dessous du seuil de pauvreté… Des gens qui n’ont plus de quoi se soigner… Trop de gens ne peuvent plus compter que sur la générosité et la compassion des passants…
Alors que de moins en moins de gens sont de plus en plus riches…
Et nous continuons à élire des gens qui font le jeu des multinationales, du profit….
Faudra bien que ça change un jour, non ?
Mon ennemi, c’est la Finance…

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement