Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • L’ADF dénonce l’abandon d’un financement de la dépendance par la solidarité nationale

Protection sociale

L’ADF dénonce l’abandon d’un financement de la dépendance par la solidarité nationale

Publié le 22/07/2010 • Par Philippe Pottiée-Sperry • dans : France • Source : Gazette santé sociale.fr

Le rapport d’information sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes, présenté le 23 juin 2010 par Valérie Rosso-Debord, députée UMP de Meurthe-et-Moselle et présidente-rapporteur de la mission vient d’être remis au gouvernement. L'ADF s'insurge, dans un communiqué du 21 juillet, des choix qu'il préconise.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dans un communiqué du 21 juillet 2010, le président de l’Assemblée des départements de France, Claudy Lebreton, estime que les propositions de ce rapport « ne sont pas à la hauteur ni de l’enjeu ni des engagements antérieurs du gouvernement ». Il regrette qu’en dépit des promesses du président de la République, la création d’une nouvelle branche de la Sécurité sociale – le « cinquième risque » – soit abandonnée.

Selon lui, en procédant ainsi, « la majorité présidentielle indique très clairement son refus de financer la dépendance par le biais de la solidarité nationale ». Il critique plus particulièrement la proposition d’un dispositif qui rendrait obligatoire, dès 50 ans, la souscription d’une assurance contre la perte d’autonomie auprès d’un établissement labellisé.
« Ainsi, alors que les conseils généraux demandent à l’Etat de revoir sa participation au financement de la dépendance (en 2010, sur 5,7 milliards de dépenses d’APA, l’Etat aura contribué pour 1,5 milliard et les départements pour 4 milliards), les travaux de Valérie Rosso-Debord, qui préfigurent la réforme voulue par le gouvernement, en appellent aux assurances privés et au recours sur succession », constate Claudy Lebreton.

Selon le président de l’ADF, « ces propositions constituent des mesures en profond décalage avec l’exigence de justice sociale que réclament nos concitoyens les plus fragiles. Ils mettent en cause la pérennité d’un système reposant sur le principe de la solidarité nationale ».

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Prochain Webinaire

Collectivités : comment aider les entreprises en cette période de crise

de La Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’ADF dénonce l’abandon d’un financement de la dépendance par la solidarité nationale

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement