Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Petite enfance

Investir dans la petite enfance : une urgence pour l’avenir

Publié le 21/11/2017 • Par Michèle Foin • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

creche-garderie-UNE
©Kot63 - stock.adobe.com
Un enfant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté en France, soit 30 % de plus qu’il y a cinq ans, selon l’Unicef. Un colloque organisé le 17 novembre 2017 à Paris par le Centre français des fonds et fondations insiste sur l’urgence économique et sociale à briser le cercle de reproduction des inégalités en investissant dans un accueil de qualité dès la prime enfance. Mais il ne suffira pas d’ouvrir les crèches aux plus démunis pour qu’ils s’y sentent légitimes.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Si les conférences se sont succédé ces dernières années pour alerter sur l’urgence à investir dans la petite enfance pour casser le cercle vicieux de la reproduction des inégalités, le message peine à atteindre nos dirigeants politiques, vu le sous-investissement chronique dans le développement des crèches. Or, le constat semble être le même du côté des fonds et fondations privés.

« La logique de remédiation prévaut dans le champ de l’éducation, tandis que la prévention est un domaine très peu investi », a concédé Agnès Lamy, responsable du cercle Éducation du Centre français des Fonds et Fondations, le 17 novembre 2017, à l’occasion d’un colloque consacré à l’investissement social dans la petite enfance. De fait, si 40% de l’action des fonds privés est dirigée vers les 0-6 ans, seuls 15 ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

CLUB FINANCE - La responsabilité des gestionnaires publics

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Investir dans la petite enfance : une urgence pour l’avenir

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement