Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Fin de vie

Pour les Français, les patients doivent pouvoir profiter des « petits plaisirs » de la vie

Publié le 17/11/2017 • Par Laurent Thoviste • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

soins-palliatifs-fin-de-vie-UNE
Katarzyna Bialasiewicz photographee.eu
Pour la 2e année consécutive, la Fondation d'entreprise Adréa et l'Ifop ont réalisé une enquête sur la fin de vie. L'an dernier axée sur la perception des Français, l'étude porte cette année sur "les solutions et pistes d'avenir relatives à l'accompagnement des personnes en fin de vie en France". Parmi les enseignements, 93 % des Français estiment qu’il est important voire primordial de favoriser la liberté laissée aux patients de vivre leur journée selon leur rythme.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Les résultats de l’enquête ont été présentés le 14 novembre 2017. Parmi les chiffres qui ressortent :

  • Il est primordial de favoriser la liberté laissée aux patients en fin de vie pour 93 % des Français.
  • Pour 86 % d’entre eux, il est important de pouvoir profiter de « petits plaisirs » gastronomiques et de profiter de la nature.
  • 53 % des Français considèrent que la fin de vie est bien prise en charge en France.
  • 48 % des Français estiment que la prise en charge de la souffrance psychique est l’un des éléments qui paraît le plus important dans l’accompagnement d’une personne en fin de vie et parallèlement 44 % estiment que cet élément est l’un de ceux qui sont les moins pris en compte aujourd’hui en France.
  • Pour 59 % des Français, l’un des ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

CLUB FINANCE - La responsabilité des gestionnaires publics

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pour les Français, les patients doivent pouvoir profiter des « petits plaisirs » de la vie

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement