Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

A quand la comptabilité environnementale ?

Publié le 22/01/2016 • Par Cédric Néau • dans : Billets finances

plant growing out of coins with filter effect retro vintage styl
Fotolia tuk69tuk
L'économie amorce son changement, poussée par les nouvelles normes sociales et environnementales, les lois sur la transition énergétique et les engagements étatiques, définis notamment dans le cadre de la COP 21.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En conséquence, des interrogations pointent sur la façon de mesurer la valeur ajoutée dégagée par une entreprise, pour le moment calculée sur la seule production, voire celle d’une administration publique, résumée à ses coûts de production.

Cantonnées à la mesure de la plus-value, les normes comptables sont pour le moment incapables d’évaluer la mieux-value, celle dégagée par un efficient « amortissement du capital humain et environnemental », quand la comptabilité n’est capable que d’appréhender l’amortissement du capital productif – en gros, les machines.

Eviter de payer la gestion « court termiste »

Mais les choses changent. Pour le moment, il faut bien l’avouer, dans l’ombre, des chercheurs tentent de mettre sur pied une comptabilité environnementale qui permettrait de valoriser les efforts faits pour la préservation d’un bassin de vie ou pour éviter les maladies professionnelles, par exemple.
Dans ce changement complet de paradigme comptable, les élus dont les collectivités se sont engagées – et elles sont nombreuses – dans une démarche de responsabilité sociale des entreprises (RSE) ont intérêt à porter toutes les initiatives de création de comptabilité environnementale pour profiter des efforts entrepris. Il ne s’agit pas de créer une valeur nouvelle, mais un moyen d’éviter de payer, à l’avenir, l’incurie, la gestion « court termiste » des ressources et l’irresponsabilité, dont on sait qu’elle ne rend pas coupable.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A quand la comptabilité environnementale ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement