logo
DOSSIER : Baromètre : l’opinion des fonctionnaires territoriaux, chaque semaine
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/426087/faut-il-maintenir-le-statut-a-vie-des-fonctionnaires/

BAROMÈTRE DES TERRITORIAUX
Faut-il maintenir le statut à vie des fonctionnaires ?
Agathe Vovard | Dossiers d'actualité | France | Publié le 30/11/2015 | Mis à jour le 25/01/2016

Parce que votre opinion nous intéresse, La Gazette a constitué un panel de fonctionnaires territoriaux que nous interrogeons sur l'actualité des politiques publiques et du statut de la fonction publique. Cette semaine : faut-il maintenir le statut à vie des fonctionnaires ?

BAROMETRE_290x193

Leçon n° 1 – Une adhésion relative

Tour à tour envié et – dernièrement, beaucoup plus souvent – remis en cause, le statut constitue une base fondamentale de la fonction publique à la française. Interrogés sur le maintien de ce droit, qui implique des devoirs et des obligations,les fonctionnaires disent « oui » à 68 %. Ce résultat n’est pas aussi élevé que l’on pourrait s’y attendre. Une preuve, sans doute, que les agents, tout en étant attachés à la fonction publique de carrière,ne sont pas arcboutés sur le statut à vie.

Leçon n° 2 – Un attachement en hausse

Les agents des collectivités semblent montrer un attachement grandissant pour le statut. Ils étaient 65 % en mars 2014, puis 67 % en mai 2014.Avec 68 % en octobre 2015, le taux de réponses en faveur du statut est donc en hausse. Serait-ce une réponse aux attaques contre des fonctionnaires, prétendus privilégiés, qui se multiplient ?

Leçon n° 3 – Une sentiment de danger ?

Avec les « recompositions territoriales » en cours, les agents se disent souvent inquiets quant à leur avenir. Selon le dernier baromètre RH Randstad (octobre 2015), les collectivités sont d’ailleurs plus nombreuses à affirmer que leurs effectifs vont baisser que celles qui prévoient de les augmenter. Or, c’est au sein de celles dont la disparition était annoncée ou qui se trouvent en plein processus de réorganisation que les territoriaux se montrent le plus attachés au statut. Dans les régions, 86 % des agents font part d’un tel attachement, contre 68 % en moyenne. Le « oui, il faut maintenir un statut à vie pour les fonctionnaires » obtient un résultat de 70 % auprès des agents départementaux. A l’inverse, dans les intercommunalités, appelées à se développer et peu remises en cause, le taux de réponses positives à la question est de 57 %, en deçà de la moyenne.

REFERENCES

Réalisé par « La Gazette » auprès d‘un échantillon représentatif de 1 355 fonctionnaires territoriaux interrogés sur internet, le 6 octobre 2015.