logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/426011/la-mairie-de-sarcelles-lance-un-programme-de-prevention-de-la-radicalisation/

PRÉVENTION DU TERRORISME
La mairie de Sarcelles lance un programme de prévention de la radicalisation
Hugo Soutra | Actu experts prévention sécurité | Régions | Publié le 18/01/2016

Les cadres territoriaux de la ville de Sarcelles (Val-d’Oise) recevront une formation afin de détecter les « signaux faibles » de radicalisation religieuse. Un centre de prévention ouvrira, dans la foulée, pour prendre en charge les individus en voie de radicalisation et assurer un suivi pluridisciplinaire. Objectif : prévenir en amont le risque de basculement. Une initiative que le ministère de la Ville soutient et souhaiterait généraliser.

La mairie de Sarcelles (Val-d’Oise) a entendu le message gouvernemental et a décidé d’innover. Après avoir inclus un volet « Valeurs de la République » dans leur contrat de ville et laisser le service Prévention-Sécurité-Citoyenneté élaborer, tout au long de l’année 2015, un programme « Sarcelles dans la République », le maire (PS) François Pupponi a annoncé le lancement d’un important programme de prévention de la radicalisation.

Première étape : quatre sessions de sensibilisation seront organisées, du 29 janvier jusqu’à fin mars, pour former à la détection des « signaux faibles » de 120 à 150 élus, cadres territoriaux et personnel municipal ou associatif potentiellement en contact avec des individus susceptibles d’être radicalisés. « Tout comme les gardiens d’immeubles et les agents des bailleurs, les employés communaux ne disposent pas aujourd’hui de la formation nécessaire » déplore François Pupponi, par ailleurs président de l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU).

Savoir identifier pour mieux répondre

L’idée de cette formation – qui abordera autant le volet social que juridique ou théologique – est d’améliorer la réactivité des différents acteurs du territoire et de faciliter l’identification en amont des jeunes fragiles, susceptibles d’adhérer plus facilement que d’autres aux thèses djihadistes, afin d’être ensuite en mesure de prévoir le suivi le plus adapté. Pour ...

POUR ALLER PLUS LOIN