Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Déchets : une application contrastée du Grenelle 1

Publié le 21/07/2010 • Par Laurence Madoui • dans : France

Selon les objectifs, l’échéance de 2012 apparaît plus ou moins accessible, selon une étude de l'Ademe publiée le 9 juillet.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Trente-cinq pour cents de recyclage des déchets ménagers et assimilés (DMA) en 2012 : la cible était vraisemblablement à portée de main, partant d’un taux de 34,1 % en 2007. Elle est en tout cas atteinte dès 2009, indique une étude de l’Ademe (1).
Un autre objectif, fixé par la loi de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle du 3 août 2009 est en passe d’être accompli : la réduction de 7 % en cinq ans de la production individuelle de DMA. Le recyclage des déchets banals des entreprises est également en bonne voie, vers les 75 % visés pour 2012.

Retard pour l’incinération et recyclage des emballages ménagers
En revanche, la baisse observée sur les tonnages incinérés et stockés est en deçà de la courbe menant au moins 15 % en 2012. « Une correction significative de la trajectoire sera donc nécessaire (…), d’autant plus que la crise économique a contribué à diminuer les quantités totales de déchets produits en 2009 », note l’auteur de l’étude, Nicolas Blanc. Autre domaine où les performances actuelles sont en retrait par rapport à l’objectif : le recyclage des emballages ménagers, à 64,8 % en 2009 quand il devrait se situer à 66,8 % pour cheminer vers les 75 % fixés pour 2012.

Cas particulier souligné par l’Ademe : le traitement biologique connaît une croissance supérieure à celle nécessaire à la réalisation des objectifs 20012 : elle est tirée par la méthanisation, que favorise le détournement de l’incinération et du stockage.

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Déchets : une application contrastée du Grenelle 1

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement