logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/424749/vers-une-gestion-moins-chaotique-des-pics-de-pollution-de-lair/

QUALITÉ DE L'AIR
Vers une gestion moins chaotique des pics de pollution de l’air ?
Isabelle Verbaere | A la une | actus experts technique | France | Publié le 11/01/2016

Les députés écologistes présentent le 14 janvier 2016, à l’Assemblée nationale, une proposition de loi pour que les mesures d’urgence lors d’un épisode de pollution de l'air deviennent automatiques. L'objectif est ainsi d’éviter les parties de ping-pong entre l’Etat et les collectivités territoriales. Ce texte durcit également les seuils des polluants, ce qui aurait pour effet de multiplier les procédures d’alerte.

« Il y a urgence à être plus réactifs », estiment 18 députés écologistes, qui présentent une proposition de loi ce jeudi 14 janvier 2016 devant l’Assemblée nationale, pour améliorer la gestion des épisodes de pollution de l’air (1).

«Lors des pics aux particules de mars 2014 et mars 2015, il a fallu attendre sept jours consécutifs en Ile-de-France et une longue partie de ping-pong entre l’Etat et la Mairie de Paris pour que la circulation alternée soit mise en place et trop tard», analyse François de Rugy, député de Loire-Atlantique, auteur de cette proposition de loi.

Que propose ce nouveau texte ?

Ce texte se propose d’abord de raccourcir le délai avant que les mesures d’urgence soient prises. Pour bien en comprendre la portée de cette évolution, un éclairage sur la réglementation actuelle ...