Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Mal-logement

Le Dalo doit se remettre dans le (droit) chemin

Publié le 10/11/2017 • Par Stéphane Menu • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

social_GSS
D.R.
La stagnation du nombre de ménages reconnus au titre Dalo inquiète le comité de suivi de la mise en œuvre du Droit au logement opposable. Face à la carence de logements, certaines commissions de médiation se prennent-elles pour ce qu’elles ne sont pas, à savoir des régulatrices du logement social ? Quant à l’accompagnement au droit, il souffre d’un manque de moyens de plus en plus criant empêchant les travailleurs sociaux de mener à bien leurs missions. Pour 2018, le comité de suivi espère beaucoup de la mise en application de la loi Égalité et Citoyenneté du 27 janvier 2017. Et cite en exemple vertueux la cellule Dalo Ile-de-France d’Action Logement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les rapports du Comité de suivi de la loi Dalo (Droit au logement opposable) se suivent et se ressemblent… à quelques nuances près. Pour son onzième exercice – le Dalo a été voté en mars 2007 –, le comité de suivi constate que plus de 124 000 ménages ont pu accéder à un logement depuis sa mise en œuvre en 2008 ; 20 170 d’entre eux au cours de l’année 2016.

4 millions de personnes mal logées

Ce bilan chiffré pourrait apparaître satisfaisant. Mais 55 000 ménages reconnus au titre du Dalo sont toujours en attente d’un logement depuis 1 à 8 ans. Sans surprise, ces ménages se concentrent dans 18 départements, les plus urbanisés de France (1). Une comparaison interpelle plus qu’une autre : le nombre de ménages reconnus au titre du Dalo est passé de 25 600 en 2015 à 25 200 en 2016. Pour le comité ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Dalo doit se remettre dans le (droit) chemin

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement