Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Métiers culturels - Enseignement/direction

Professeur territorial d’enseignement artistique : recrutement, carrière, salaires…

Publié le 26/07/2010 • Mis à jour le 28/06/2017 • Par La Rédaction • dans : Statut

Professeur d'éducation artistique - Musique
Domaine public
Professeurs territoriaux d'enseignement artistique est un cadre d'emplois de catégorie A. Ces fonctionnaires travaillent dans des conservatoires, ou des écoles municipales ou régionales des beaux-arts. Ils peuvent assurer la direction de conservatoire(s) ou d'établissement(s). On fait le point sur ce cadre d'emplois rénové en 2017.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Missions du professeur territorial d’enseignement artistique

Les professeurs d’enseignement artistique sont spécialisés dans une de ces 4 disciplines:

  1. la musique
  2. la danse,
  3. l’art dramatique
  4. les arts plastiques.

Ceux qui enseignent la musique, la danse et l’art dramatique travaillent dans les conservatoires à rayonnement régional, départemental, communal ou intercommunal classés par l’Etat. Et ceux qui enseignent les arts plastiques dans des écoles régionales ou municipales des beaux-arts habilitées par l’Etat.

Les professeurs d’enseignement artistique expérimentés assurent la direction pédagogique et administrative des conservatoires à rayonnement communal ou intercommunal et par dérogation des établissements d’enseignement de la musique, de la danse et de l’art dramatique non classés et des écoles d’arts plastiques non habilitées à dispenser tout ou partie de l’enseignement conduisant à un diplôme d’Etat ou à un diplôme agréé par l’Etat.

La durée hebdomadaire de leur enseignement est de 16 heures, sauf s’ils dirigent un établissement (durée légale du travail dans ce cas).

Le cadre d’emplois culturel des professeurs artistiques relève de la catégorie A. Il comprend 2 grades :

  • professeur d’enseignement artistique de classe normale
  • et professeur d’enseignement artistique hors classe.

Métiers possibles du professeur territorial d’enseignement artistique

  • Directeur d’établissement d’enseignement artistique
  • Directeur de conservatoire
  • Directeur de l’école de musique, de danse et d’art dramatique
  • Enseignant artistique
  • Enseignant plasticien
  • Accompagnateur
  • Responsable ou coordonnateur de département

(Liste non exhaustive, source : CNFPT)

Devenir professeur territorial d’enseignement artistique

Pour intégrer le cadre d’emplois des professeurs territoriaux d’enseignement artistique, il faut d’abord réussir un concours. Les lauréats sont inscrits sur une liste d’aptitude et doivent rechercher un poste.

Autre voie d’accès au cadre d’emplois, pour les agents publics : la promotion interne après  un examen professionnel.

Concours et examens sont organisés par les centres de gestion de la fonction publique territoriale ou par un centre de gestion coordonnateur.

Devenir professeur d’enseignement artistique (EA) par concours

Concours externe sur titres avec épreuve

Il est ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme national sanctionnant un second cycle d’études supérieures figurant sur une liste établie par décret, ou d’un titre ou diplôme de niveau équivalent figurant sur cette liste.

Concours interne

Dans la spécialité arts plastiques, c’est un concours sur épreuves, et dans les autres spécialités un concours sur titres et épreuves.

Le concours interne est ouvert aux assistants spécialisés d’enseignement artistique et aux assistants d’enseignement artistique justifiant, au 1er janvier de l’année du concours, de 3 ans au moins de services publics effectifs (sans compter les périodes de stage ou de formation dans une école ou un établissement ouvrant accès à un grade de la fonction publique).

Les concours externes et internes sont également ouverts, pour l’enseignement des arts plastiques, aux candidats justifiant d’une pratique artistique appréciée par le ministre de la Culture, après avis d’une commission créée par arrêté de ce ministre.

Devenir professeur EA par la promotion interne

Après avoir réussi un examen professionnel, les fonctionnaires territoriaux qui justifient de plus de 10 années de services effectifs dans les grades d’assistant d’enseignement artistique principal de 2e classe ou d’assistant d’enseignement artistique principal de 1re classe peuvent être inscrit sur une liste d’aptitude.

L’inscription sur la liste d’aptitude ne peut intervenir qu’au vu des attestations établies par le Centre national de la fonction publique territoriale précisant que l’agent a accompli, dans son cadre d’emplois ou emploi d’origine, ses obligations de formation de professionnalisation pour les périodes révolues.

Recrutement, stage, titularisation et formations obligatoires du professeur d’enseignement artistique

Après concours

Les lauréats des concours inscrits sur liste d’aptitude puis recrutés sur un emploi d’un des établissements sont nommés professeurs d’enseignement artistique stagiaires pour 1 an, qui peut être prolongé de 6 mois. Au cours de leur stage, ils sont astreints à suivre une formation d’intégration de 10 jours. Leur titularisation intervient à la fin du stage, au vu notamment d’une attestation de suivi de la formation d’intégration.

Les professeurs territoriaux d’enseignement artistique recrutés par la voie du concours externe et qui ont présenté une épreuve adaptée aux titulaires d’un doctorat bénéficient, au titre de la préparation du doctorat, d’une bonification d’ancienneté de deux ans.

Après promotion interne

Les fonctionnaires inscrits sur la liste d’aptitude après examen professionnel sont nommés professeurs d’enseignement artistique stagiaires pour une durée de 6 mois, prorogeable trois mois.

Cet examen professionnel comprend désormais (décret n°2016-977) une phase d’admissibilité et une phase d’admission (et non plus « des épreuves orales et, le cas échéant, des épreuves écrites ». L’admissibilité consiste en une séance de travail dispensée à un groupe d’élèves. L’admission consiste en un entretien avec le jury, à partir d’un dossier produit par le candidat au moment de l’inscription et visant à faire reconnaître les acquis de son expérience professionnelle.

Formations statutaires obligatoires

  • Formation de professionnalisation au premier emploi de 5  à 10 jours, dans les 2 ans après la nomination ou le détachement.
  • Formation de professionnalisation tout au long de la carrière (2 à 10 jours jours  par période de 5 ans).
  • Formation de 3 à 10 jours jours, lorsqu’ils accèdent à un poste à responsabilité, dans les 6 mois qui suivent l’affectation.

Détachement dans le cadre d’emplois de professeur territorial EA

Les fonctionnaires appartenant à un corps ou un cadre d’emplois de catégorie A peuvent être placés en position de détachement ou directement intégrés dans le cadre d’emplois des professeurs d’enseignement artistique s’ils justifient de l’un des titres requis pour l’accès au cadre d’emplois.

Carrière du professeur territorial d’enseignement artistique

Par avancement d’échelon

  • Grade de professeur d’enseignement artistique de classe normale : 9 échelons.
  • Grade de professeur d’enseignement artistique hors classe :  7 échelons. Un 8e échelon sera créé au 1er janvier 2020.

L’avancement d’un échelon à l’autre s’effectue à l’ancienneté (durées de services à accomplir dans chaque échelon précisées par l’article 18 du décret statutaire).

Par avancement de grade

Peuvent être nommés au grade de professeur d’enseignement artistique hors classe, après inscription sur un tableau d’avancement, les professeurs d’enseignement artistique de classe normale ayant atteint le 6e échelon de leur grade.

Le nombre maximal de fonctionnaires pouvant bénéficier d’un avancement de grade est déterminé par l’application d’un taux de promotion. Ce taux est fixé par l’assemblée délibérante de la collectivité, après avis du comité technique paritaire.

Rémunération du professeur territorial d’enseignement artistique

Elle comprend un traitement indiciaire brut auquel s’ajoutent le cas échéant un supplément familial de traitement (SFT) et une indemnité de résidence dans certaines régions. Elle peut être complétée par des primes et indemnités variables d’une collectivité à l’autre. Celles qui sont liées au grade constituent le régime indemnitaire.

Salaire brut mensuel au 1er février 2017

Traitement indiciaire brut mensuel : de 1 790 euros en début de carrière (professeur d’enseignement artistique de classe normale, 1er échelon) à  3 669 euros en fin de carrière (professeur EA hors classe, 7e et dernier échelon).

Une revalorisation des traitements interviendra en 2018 et 2019 à travers un rééchelonnement indiciaire.

Nouvelle bonification indiciaire

S’ils sont détachés sur un emploi administratif de direction, les professeurs d’enseignement artistique perçoivent une NBI spécifique.

Régime indemnitaire et Rifseep

Les membres du cadre d’emplois des professeurs d’enseignement artistique peuvent percevoir :

  • les indemnités horaires d’enseignement
  • l’indemnité de suivi et d’orientation des élèves
  • la prime spéciale pour au moins 3 heures supplémentaires régulières
  • la prime d’entrée dans le métier d’enseignement
  • l’indemnité forfaitaire pour travaux supplémentaires (pour les professeurs chargés de direction).

Les professeurs territoriaux d’enseignement sont pour l’instant exclus du nouveau régime indemnitaire RIFSEEP  (régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel).

  • Plus de précisions sur les primes ? Consultez notre Guide des primes de la fonction publique publié en partenariat avec le centre interdépartemental de gestion de la grande couronne Ile-de-France.

Salaires des fonctionnaires : comparez, simulez, partagez

Références

Cet article est en relation avec les dossiers

6 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Professeur territorial d’enseignement artistique : recrutement, carrière, salaires…

Votre e-mail ne sera pas publié

Laurence

18/10/2010 10h37

je m’étonne de lire que les agents sur le grade de professeur peuvent bénéficier de l’indemnité de sujétions spéciales des directeurs et directeurs adjoints d’établissements d’enseignement artistique car dans le n° spécial de la gazette « spécial prime 2010 » il est bien précisé que les bénéficiaires de cette prime relèvent du cadre d’emploi des directeurs d’établissements d’enseignement artistique et non celui des professeurs, même si ces derniers sont sur un poste de directeur adjoint ou directeur des études .

isabelle

27/06/2011 12h49

moi ce qui m’étonne c’est que cette filière fasse tourjours aussi peu d’heures par semaine et bénéficie toujours d’autant de congé annuel, il y a toujours moyen d’occuper les enseignants afin qu’ils ne bénéificent que des congés attribués aux autres, un peu d’équité serait le bienvenu….

mdoriac

04/08/2011 11h13

Merci pour votre vigilance, Laurence. Les professeurs d’enseignement artistique ne bénéficient pas de l’indemnité de sujétions spéciales, réservée aux directeurs, mais d’une indemnité forfaitaire pour travaux supplémentaires, s’ils exercent des fonctions de direction. La rectification est faite !

Alain

20/09/2013 06h16

Réponse à Isabelle
Cette remarque désagréable vis à vis des enseignants est une vieille antienne des adversaires de la Fonction Publique. Elle reflète une méconnaissance totale du métier d’enseignant.
Il ne faut d’abord pas confondre les heures de présence devant les étudiants ou élèves et les heures de travail (préparation, réunions, corrections). On peut considérer que la présence en cours n’est que l’achèvement du travail…
Second point : les vacances. Toutes les municipalités rêvent de faire travailler les enseignants des conservatoires et des écoles d’art pendant les vacances pour faire autre chose que ce pourquoi ils ont été embauchés (animation ou autre). Il fait savoir que les statuts des enseignants de la FTP a été calqué sur celui des professeurs de collège et que le taux fixé est : 1 heure de cours représente 1h1/2 de préparation, A 16 heures par semaine, on obtient 16 + 24 = 40 heures par semaine. La différence entre les 35 heures légales et les 40 heures effectuées compense les petites vacances. Pour les grandes vacances, il faut savoir que les enseignants sont payés 1q0 mois lissés sur 12. D’où leurs salaires inférieurs à diplôme et niveau égal. Si j’ajoute qu’il s’agit dans les écoles d’art de délivrer des diplômes bac+5, c’est à dire bien au dessus d’un professeur de collège, le bilan s’alourdit.

Tout cela pour dire qu’avant de dénigrer une profession, il convient de se renseigner.

Mathal

26/10/2013 12h31

Bonjour Alain,

Lorsque vous dites que « les statuts des enseignants de la FTP ont été calqué sur celui des professeurs de collège « , pourriez-vous cité vos sources ?
Par exemple un décret qui expliciterait cela en détail, notamment sur le ratio heure de cours/heure de préparation et les 10 mois lissés sur 12 ?
Y-a-t-il une différence de statut entre les professeurs et les assistants ?

Merci d’avance,
Mathal.

Mazz

09/10/2014 01h56

Bonjour,

en réponse à Alain :
merci pour ce que vous écrivez, cependant lorsque j’ai rappelé ceci à mon directeur de conservatoire, ce dernier m’a très posément explicité que ce « lissage » de 10 mois sur 12 n’en est en réalité pas un car les textes de loi ont changé depuis la 2è guerre mondiale, donc que nous devrions travailler plus.
Dans ce cadre, les réunions se multiplient (jusqu’à 5h hebdomadaires pour mon contrat de 15h30 ces 4 dernières semaines), nous finissions l’année de plus en plus tard et j’entends parler de nous faire reprendre fin août en 2015………

Merci de votre réponse

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement