logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/423237/assainissement-en-outre-mer-la-solution-des-filtres-plantes/

ASSAINISSEMENT
Assainissement en Outre-mer : la solution des filtres plantés
Sylvie Luneau | Ingénierie | Publié le 18/01/2016

Aux Antilles, les trois premières stations à filtres plantés ont été mises en eau. Objectif : valider ces filières extensives, utilisant des plantes et des matériaux locaux et permettant de traiter à la fois les eaux et les boues.

L’assainissement en Outre-mer est un enjeu à la fois environnemental (80 % de la biodiversité nationale) et touristique. Mais les contraintes y sont plus fortes qu’en métropole : climat chaud et humide, éloignement, croissance démographique, etc. Ce contexte rend difficile la maintenance des microstations d’épuration : le sulfure d’hydrogène attaque le métal, les systèmes électriques souffrent de l’air salin, l’extraction des boues n’est pas réalisée, etc.

Filières à filtres plantés

C’est pour répondre à ces problèmes que les filières à filtres plantés ont été testées. C’est une première aux Antilles (1).

Les avantages de ces filières sont pourtant nombreux : traitement des eaux usées et des boues ...

REFERENCES

Fiche technique :

  • Nom du projet : Attentive (Assainissement des eaux usées adaptées au contexte tropical par traitements extensifs utilisant des végétaux).
  • Durée : 2013-2016.
  • Budget : 980 000 euros (dont 400 000 euros financés par l’Onema) hors stations.
  • Partenaires : office de l’eau de la Martinique (coordinateur administratif), Irstea (coordinateur scientifique), office de l’eau de la Guadeloupe.
  • Constructeur : Cotram assainissement.
  • Maîtres d’ouvrage des stations d’épuration : SICSM (Syndicat intercommunal du centre sud de la Martinique), CANGT (Communauté d’agglomération du nord Grande Terre).


POUR ALLER PLUS LOIN