Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[Points de vue] Santé

Maladies rares : un modèle pour anticiper les évolutions de notre système de santé ?

Publié le 03/11/2017 • Par Nathalie Levray • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

Laboratoire-recherche-éprouvette-UNE
©sinhyu - stock.adobe.com
Olivia Gross souligne les failles du système et réclame une politique publique plus engagée. Gérard Viens appelle à préserver l’universalité et la solidarité nationale tout en adaptant les prises en charge à la rareté. Tous deux en font un cas concret pour avancer en matière d’éthique et de qualité de vie en santé.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

 À quoi sert un 3e plan national maladies rares au regard des politiques et du système de santé actuels ?

Gérard Viens : L’environnement politique semble favorable et il est indispensable de finaliser, voire de réaliser, ce qui n’a pas pu l’être dans le cadre du 2e Plan national maladies rares (MR). Un plan concentre moyens et programmes, souligne l’importance de la question qu’il recouvre et en simplifie le traitement. Le chantier des MR est important et spécifique. Il existe peu de solutions thérapeutiques et le parcours de vie constitue 95 % des préoccupations des familles. Il faut résoudre la question d’une prise en charge globale, depuis la recherche, l’innovation et les soins jusqu’à l’école, l’activité salariale et l’institution médicosociale. De façon générale, les interventions ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

CLUB FINANCE - La responsabilité des gestionnaires publics

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Maladies rares : un modèle pour anticiper les évolutions de notre système de santé ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement