logo
DOSSIER : Climat : Pourquoi les experts défendent un rôle accru des collectivités locales
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/422461/cop-21-laccord-international-est-signe-le-travail-de-terrain-continue/

CLIMAT
COP 21 : L’accord international est signé, le travail de terrain continue
Laurence Madoui | A la une | A la une | actus experts technique | France | Publié le 14/12/2015 | Mis à jour le 21/12/2015

Dans les clameurs et les effusions de clôture du sommet, l’information est passée en toute discrétion : l’accord issu de la 21ème conférence des parties (COP21), conclue le 12 décembre 2015, confère aux gouvernements locaux et subnationaux un rôle clé dans la décarbonation des territoires. Alors que l’accord de Paris n’entrera en vigueur qu’après 2020, les acteurs infra-étatiques travaillent d’ores et déjà à la concrétisation de leurs engagements, souvent souscrits en amont de la COP.

« Ce n’est pas l’accord qui fait reculer les émissions de gaz à effet de serre mais les acteurs ». Sans dévaluer l’avancée accomplie par les Etats lors de la COP21, Pierre Radanne insiste sur le rôle des acteurs non-étatiques – essentiellement les collectivités locales et les entreprises – pour que s’enclenche d’ores et déjà la « dynamique », unanimement saluée, issue de l’accord de Paris, signé au Bourget le 12 décembre 2015.

Lire aussi : Cop21 : récit d’une 2e semaine lourde d’enjeux

A la manœuvre

Une fois encore, le président de l’association 4D (dossier et débat pour le développement durable) , et ancien président de l’Ademe, souligne que « le changement climatique est la première question à solidarité obligatoire de l’histoire de l’humanité : au-delà de notre individualité, il nous rappelle que nous appartenons tous à l’espèce humaine – d’où l’importance d’être à 195 Etats. Mais cette problématique planétaire appelle des solutions territoriales : c’est dans les collectivités que se font les choix d’urbanisme – en particulier de transports -, que se trame le ...

POUR ALLER PLUS LOIN