logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/421364/police-municipale-les-villes-restent-partagees-sur-larmement/

SÉCURITÉ
Police municipale : les villes restent partagées sur l’armement
Hervé Jouanneau, Hugo Soutra | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | France | Publié le 04/12/2015 | Mis à jour le 11/05/2016

Le mouvement pro-armement, né au lendemain des attentats de janvier, ne fait pas que des émules. Selon une étude réalisée par l'association d'élus France urbaine, seules 6 grandes villes sur 43 interrogées envisagent d'équiper leurs agents.

Les attentats du 13 novembre vont-ils conduire les élus locaux à armer leurs services de police municipale ? Pas si sûr.

Selon une enquête rendue publique le 2 décembre par France urbaine (fusion de l’association des maires de grandes villes et de l’association des communautés urbaines), seules 6 grandes collectivités sur 43 interrogées envisagent à ce jour d’équiper leurs policiers municipaux d’une arme à feu.C’est notamment le cas du maire socialiste de Lyon, Gérard Colomb, à la tête d’un service de 300 agents, qui s’était jusque-là toujours opposé aux armes létales pour ses agents. « A situation nouvelle, réponse nouvelle » s’est-il justifié le 27 novembre. Moins inattendue, la conversion à l’armement du maire (LR) de Marseille, Jean-Claude Gaudin, entamée au lendemain des attentats de janvier, avec le doublement des effectifs – faisant de la capitale des Bouches-du-Rhône la première « PM » de France. Ces deux poids lourds, rejoints par les villes (LR ...

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN