logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/420903/leffet-de-serre-fait-il-de-lombre-aux-autres-sujets-environnementaux/

CLIMAT
L’effet de serre fait-il de l’ombre aux autres sujets environnementaux ?
Hélène Huteau | A la une | actus experts technique | France | Publié le 02/12/2015

Guillaume Sainteny, consultant et professeur en développement durable à AgroParis Tech, vient de publier « Le Climat qui cache la Forêt » (Ed. de l’Echiquier). Pour l’ancien fonctionnaire du ministère de l’Ecologie, l’ampleur des politiques nationales d’atténuation du changement climatique est disproportionnée par rapport aux résultats que l’on peut en escompter, alors que les mesures d’adaptation sont à la traîne. Pierre Radanne, président de l’association 4D, membre du comité de pilotage de la COP 21 et expert auprès des délégations de pays du Sud, lui répond.

Pourquoi contestez-vous la priorité accordée par les politiques nationales à la lutte contre le changement climatique ?

Je questionne plutôt l’écart trop important entre la place qu’accordent les médias et les politiques publiques au changement climatique et celle réservée aux autres questions d’environnement. Il faut 30 articles sur le climat pour en avoir un sur la pollution de l’air ou de l’eau ou encore sur l’érosion de la biodiversité.

La pollution atmosphérique cause plus de sept millions de décès prématurés par an dans le monde et les chiffres augmentent. 93 % de ces décès ont lieu dans les Etats du Sud.

Les pays en voie de développement souffriront probablement davantage du changement climatique à l’avenir mais, aujourd’hui, les causes environnementales principales de décès prématurés ou de mortalité infantile sont indépendantes du réchauffement global : pollutions par les particules fines, par l’ozone, de l’air intérieur, de l’eau ainsi que l’accès à l’eau.

Les prévisions suggèrent qu’il en sera ainsi jusqu’en 2050. Au regard du développement durable, il n’est pas permis de négliger ces sujets.

Le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC), alerte sur le fait que 80 % des espèces sont touchées par le dérèglement climatique. Les deux sujets « biodiversité » et « climat » ne se répondent-ils pas ?

Aujourd’hui, on retient surtout que l’érosion de la biodiversité est une conséquence du changement climatique. Mais, d’une part, une grande partie de cette érosion n’est pas causée par le dérèglement du climat mais par l’exploitation non rationnelle des ressources naturelles. C’est le cas de l’épuisement des stocks halieutiques, de la disparition ou de la diminution de certaines espèces et écosystèmes etc. Le changement climatique vient s’ajouter à ces causes qui lui préexistaient.
D’autre part, la déforestation, la dégradation et la mauvaise utilisation des sols ...

REFERENCES

« Le climat qui cache la forêt : comment la question climatique occulte les problèmes d’environnement », de Guillaume Sainteny, éditions Rue de l’Echiquier, octobre 2015.


POUR ALLER PLUS LOIN