Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elections

Ile-de-France. Redécoupage électoral : Paris découpé sans logique

Publié le 23/06/2009 • Par Raphaël Richard • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Reçue le 16 juin par le secrétaire d’Etat aux Collectivités locales Alain Marleix avec les autres députés Verts, Martine Billard a trouvé «un peu surprenant» le projet de redécoupage électoral de Paris réalisé par celui-ci.

«Le secrétaire d’Etat ne répond à rien de précis face aux critiques sur le redécoupage», rapporte l’élue parisienne qui met en cause un «problème de continuité territoriale» dans le projet actuel. Si la carte définitive n’a pas été présentée, les socialistes et les Verts, qui se sont exprimés d’une seule voix la semaine dernière sur le sujet, ont pu la reconstituer avec ce qu’Alain Marleix avait dit successivement à chacun d’entre eux.
«Ce qui en ressort, c’est que les limites des quartiers volent en éclat», affirme Martine Billard? et que les deux Verts de la capitale y perdraient leur siège.

Selon cette dernière, les inégalités de taille de circonscriptions devraient perdurer dans la capitale avec une étrange logique : les circonscriptions de gauche seront dans la moyenne supérieure en nombre d’habitants et celles de droite dans la moyenne inférieure.
Le secrétaire d’Etat aurait justifié cette différence par le fait qu’il avait pris en compte le nombre d’inscrits sur les listes électorales et non les effectifs des résidents dans chaque zone. «Or le Conseil constitutionnel a indiqué que le redécoupage devait se faire en fonction du nombre d’habitants», rappelle la députée de Paris.

Projet imminent
Outre les différences de taille de circonscription, l’élue rapporte aussi des découpages à l’intérieur même des différents quartiers, et non en respectant les limites existantes. La solution prévue pour le XVIe arrondissement nord et une partie du XVIIe aurait d’ailleurs déjà été retoquée par la commission Guéna, chargée d’émettre un avis sur cette carte.

Le projet de redécoupage des circonscriptions législatives devrait être rendu public à l’issue des travaux de cette commission qui est imminente.

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ile-de-France. Redécoupage électoral : Paris découpé sans logique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement