logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/420388/attentats-lapport-des-reseaux-sociaux-en-gestion-de-crise/

SÉCURITÉ CIVILE
Attentats : l’apport des réseaux sociaux en gestion de crise
Eric Leroy-Terquem | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | France | Publié le 30/11/2015

L'exploitation des médias sociaux en gestion d'urgence (MSGU) a franchi un nouveau cap lors des attentats du 13 novembre. Décryptage d'une pratique dans laquelle peuvent s'inscrire les collectivités locales.

Utilisés en France depuis 2013 à l’occasion de crises de sécurité civile majeures, les médias sociaux en gestion d’urgence (MSGU) ont joué un rôle significatif lors des attentats du 13 novembre à Paris.
La pratique consiste à scruter les réseaux sociaux afin d’obtenir des renseignements sur une crise en cours, mais aussi à les utiliser comme vecteurs afin de diffuser des informations officielles et des consignes de sécurité à la population.

L’apparition des MSGU remonte à octobre 2012, lors du passage de l’ouragan Sandy aux États-Unis. En France, c’est suite à la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, en juillet 2013, que l’on a reconnu leur potentiel.

Faire le tri

Le soir du 13 novembre, les témoins des attaques ont immédiatement posté sur les réseaux sociaux de nombreux messages, accompagnés de photos et de vidéos prises avec leur smartphone.

Des communautés virtuelles se sont alors mobilisées pour faire le tri dans la multitude ...

POUR ALLER PLUS LOIN