Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Dépendance

La réforme des services d’aide et d’accompagnement à domicile

Publié le 20/10/2017 • Par Samuel Dyens • dans : A la Une santé social, Analyses santé social

DESSIN GROS.NE PAS UTILISER POUR UN AUTRE ARTICLE
D.R.
La loi n° 2015-1776 du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement, dite loi Vieillissement, outre la clarification des catégories d’habitats collectifs pour personnes âgées dépendantes ou la mise en place d’un socle commun de prestation pour tous les établissements d’hébergement par exemple, a sensiblement réformé le secteur des services d’aide et d’accompagnement à domicile. Bénéficiaires d’un fonds d’urgence conséquent, ces services ont vu leur régime juridique clarifié.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’un des objectifs majeurs de la loi d’adaptation de la société au vieillissement (ASV) était de refonder l’aide à domicile. Ainsi, deux grandes catégories de services d’aide à domicile – à destination des publics fragiles – pouvaient être distinguées. Il s’agit, d’une part, des services inscrits dans le champ du secteur social et médicosocial (1), le plus souvent sous forme associative et bénéficiant d’une autorisation et d’un financement départemental, et d’autre part, des services s’inscrivant dans le champ des services à la personne (2), sur agrément préfectoral, le plus souvent sous forme entrepreunariale, fixant ainsi librement les prix pratiqués.

L’objectif de refondation de l’aide à domicile consiste à conforter un cahier des charges de missions opposables aux services, des ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La réforme des services d’aide et d’accompagnement à domicile

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement