Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Attentats de Paris

Les élus veulent plus de moyens pour l’éducation populaire

Publié le 18/11/2015 • Par Delphine Gerbeau • dans : Actu expert Education et Vie scolaire, Actu expert santé social, France

Le débat d'orientation générale du Rassemblement des maires a permis aux élus de se projeter dans l'après attentats : ils ont été nombreux à insister sur l'importance de l'éducation et des politiques jeunesse dans la prévention de la radicalisation.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 

Si les discours des président et vice-présidents de l’AMF ont essentiellement porté sur le respect de la laïcité  et le renforcement de la sécurité, les élus locaux présents dans la salle ont été nombreux à  tirer la sonnette d’alarme  sur la nécessité de préserver les moyens alloués à l’éducation pour faire rempart à la radicalisation, à l’image d’Olivier Dussopt, le président de l’Association des petites villes de France et maire d’Annonay (Ardèche).

Celui-ci a évoqué le soutien indispensable aux associations d’éducation populaire. « Nous sommes les yeux et les oreilles de la République, nous jouons un rôle de fond. Le sport, l’éducation et la culture sont le seul moyen de résister face au terrorisme », a renchéri Christophe Rouillon, maire de Coulaines (Sarthe). « Communes et intercos ont besoin de nouveaux moyens pour assurer la cohésion sociale : il nous faut des moyens pour protéger les ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social, Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Contenu Premium

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les élus veulent plus de moyens pour l’éducation populaire

Votre e-mail ne sera pas publié

anoula

30/11/2015 11h01

Dommage qu’il faille attendre de tels drames et les mesures qui s’en suivent pour que des élus locaux réalisent l’importance de l’éducation populaire dans notre société…
Qu’ils cessent de couper les vivres aux associations sur le terrain : elles coordonnent la cohésion sociale et sont la « police » de proximité !

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement