logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/418835/veloroutes-et-voies-vertes-surmonter-les-obstacles/

MODES DOUX
Véloroutes et voies vertes : comment vaincre les difficultés
Frédéric Ville | actus experts technique | Publié le 17/11/2015

Pour concevoir et réaliser une voie verte ou une véloroute, il faut surmonter un à un plusieurs obstacles techniques et juridiques.

La réalisation d’une voie verte, (c’est-à-dire dédiée aux cyclistes en site propre), ou d’une véloroute (mixant pistes cyclables et voies partagées avec engins motorisés), ne se fait pas à la légère. En effet, de nombreux obstacles, tant techniques que juridiques, doivent être franchis avant que ces dernières ne voient le jour.

 

S’appuyer sur un maximum d’itinéraires publics

La première difficulté à franchir, concerne d’abord les terrains sur lesquels sera aménagée la voie. En effet, il faut garder en tête que les sols qui n’appartiennent pas par exemple à la commune devront être acquis, afin de garantir la pérennité de la voie. Pour cette raison, mieux vaut donc s’appuyer sur un maximum d’itinéraires publics existants : chemins, pistes cyclables, anciennes ...

CHIFFRES CLES

Combien coûte une voie verte ? Une véloroute ?

  • Pour une voie verte : 150 000 € / km en moyenne si totalement aménagée sur une ancienne voie ferrée ou un chemin de halage ; 200 000 € / km si à créer, (Source : Manche Tourisme).
  • Pour une véloroute telle que ViaRhôna : 100 000 € / km


POUR ALLER PLUS LOIN

Nos articles :

Documentation externe