Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Culture

Montbard : une exposition choc qui dérange

Publié le 09/07/2010 • Par Alexandra Caccivio • dans : Régions

C’est une installation, commandée par la ville de Montbard (Côte-d’Or), qui n’est pas du goût de tout le monde. Mise en place dans une rue qui fait l’objet d’un programme de réhabilitation, plus précisément dans une ancienne boucherie rebaptisée Boucherie humaine, l’œuvre de Fabien Ansault a fait l’objet d’un jet de pierres, dans la nuit du 2 au 3 juillet dernier. Dès lundi 5, les équipes municipales ont réparé les dégâts, alors que l’exposition doit se poursuivre jusqu’au 31 décembre.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

De quoi s’agit-il ? D’un pied pané d’humain et d’un rôti de biceps, en vitrine, ou encore d’un buste de femme suspendu aux crochets, bref, de viande humaine, factice mais très réaliste. Une installation militante, explique l’artiste, qui cherche à faire réfléchir le citoyen confronté à des images de la guerre, sans cesse, sur son écran de télé. Un texte, apposé à la porte, explique sa démarche.

Nous n’avons reçu que deux courriers négatifs et ils n’étaient absolument pas agressifs, relève Christelle Silvestre. Le maire de cette commune dit n’avoir absolument pas anticipé la réaction, excessive, qui a valu à la vitrine de voler en éclats.

La commande qu’elle a passée à l’artiste visait, précisément, pour cette toute jeune élue et sa nouvelle équipe, à travailler sur l’image de la ville, une ville industrielle de 6.300 habitants, mais à la campagne, qui fait aujourd’hui l’objet d’opérations de rénovation de son centre-ville. J’ai demandé à Fabien Ansault de concevoir, pour ce quartier, une sorte de cabinet de curiosités, à la manière de Buffon (natif de Montbard, ndlr), mais dans une transposition qui soit contemporaine, explique Christelle Silvestre, dont le slogan, adopté récemment pour appuyer sa communication, colle avec cette commande : Montbard, ville naturellement curieuse.

Si le lieu a été choisi en concertation avec l’artiste, celui-ci a eu carte blanche, si bien que la maire elle-même n’a découvert l’installation que deux jours avant son inauguration. Elle m’a, à titre personnel, beaucoup plu, souligne-t-elle. Alors que l’on parle du devoir de mémoire, les jeunes générations n’ont plus, souvent, de grands-parents pour leur parler de la guerre. C’est donc pour eux une notion très abstraite et il faut aujourd’hui trouver d’autres formes d’expression pour faire passer le message.

Un courrier, envoyé par la paroisse, demande pourtant que soit tiré un rideau sur l’installation, afin qu’elle ne soit pas à la vue de tous. Ce courrier a, lui, choqué la maire. Il s’interroge sur la capacité des Montbardois à comprendre le message de l’artiste, relate Christelle Silvestre. Comme s’ils étaient plus bêtes que les autres ! Il avance aussi l’idée que ce type d’installation a peut-être sa place à Paris mais pas dans une petite ville. Je m’inscris en faux ! Montbard dispose d’un tissu culturel dense au sein duquel un art qui serait un peu subversif a toute sa place…

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Montbard : une exposition choc qui dérange

Votre e-mail ne sera pas publié

Alleinprovist

25/08/2010 11h34

Résident à proximité de Montbard, j’ai vu cette boucherie. Puisque la viande humaine semble tellement plaire à cette élue, pourquoi ne propose -t-elle pas un lupanar dans les jardins de Buffon? C’est aussi la réalité de tous les jours et si nos jeunes ne savent rien de la guerre, ils ne savent rien non plus des maisons closes et de la prostitution. Celle qui gaspille nos impots locaux à payer de telles horreurs a-t-elle encore sa place au conseil municipal ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement