Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Le Sytral renouvelle la délégation de ses transports à Keolis

Publié le 08/07/2010 • Par Claude Ferrero • dans : Régions

Le Sytral (Syndicat Mixte des Transports pour le Rhône et pour l’Agglomération Lyonnaise) a reconduit Keolis Lyon jusqu’en 2016 comme exploitant de son réseau de transports en commun, le 8 juillet.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Selon son président, Bernard Rivalta, le Sytral a pris en compte trois critères principaux :

  • la qualité de service optimisée aux clients ;
  • la maîtrise du déficit de fonctionnement ;
  • l’implication de l’entreprise dans le management et la gestion sociale du personnel (4300 salariés).

Bernard Rivalta a ainsi indiqué qu’il avait demandé aux candidats, en annexe du contrat de DSP un organigramme des cadres dirigeants que le groupe comptait mettre en place. Il a aussi insisté sur la notion du déficit d’exploitation. “Le déficit augmente mécaniquement avec l’extension des lignes du réseau, il faudra réaliser des gains de productivité. Sinon, on va dans le mur, pas dans ce mandat, mais dans le prochain” a-t-il prévenu.

La gestion sociale souhaitée par le président du Sytral recouvre une triple réalité :

  • des gains de productivité partagés à égalité entre actionnaires et salariés. “Ce sera le seul contrat de ce genre en France” a-t-il indiqué.
  • La formation du personnel aux nouvelles technologies et aux nouvelles façons de travailler afin d’offrir des opportunités d’évolution de carrière permanente.
  • La protection sociale. L’entreprise, “sous la forme qui lui convient le mieux et de façon innovante”, devra affecter une partie de ses résultats à la couverture santé supplémentaire et à la sortie du travail des salariés (retraite) “dans les meilleures conditions”.

Selon, le président du Sytral, l’écart des prix n’a guère compté dans sa décison. “Cela représentait une dizaine de millions sur six ans et sur un contrat à 2 milliards, ce n’est pas significatif” assure-t-il. A l’évidence, l’AOT a préféré poser les conditions espérant créer un climat social apaisé dans l’entreprise.

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Sytral renouvelle la délégation de ses transports à Keolis

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement