Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gestion locale

Bourgogne. Un chasseur de têtes pour dégoter un médecin

Publié le 24/06/2009 • Par Alexandra Caccivio • dans : Régions

La commune d’Entrains-sur-Nohain (Nièvre, 905 habitants) a perdu en l’espace de quelques mois ses trois médecins, qu’un seul est venu remplacer, jusqu’à ce qu’un chasseur de têtes n’intervienne, moyennant 4.000 euros. Aujourd’hui, la commune compte donc deux médecins, dont un Hollandais recruté par ce canal original, qui a été nommé référent dans le cadre d’un projet de maison de santé.

La Nièvre fait actuellement partie des départements touchés par le faible nombre de professionnels de santé, et plus particulièrement de généralistes (97 pour 1.000 habitants contre 120 en moyenne dans l’Hexagone), alors que la population vieillit fortement.
La maison de santé, en projet à Entrains-sur-Nohain, vise précisément à inverser la tendance, en offrant aux professionnels de meilleures conditions de travail et, aux patients, l’assurance d’une permanence des soins.

La commune, qui s’est portée acquéreur d’un ancien entrepôt de la SNCF qu’elle lui dédiera, cherche actuellement à boucler son financement, estimé à 600.000 euros. Aujourd’hui, outre le médecin référent, deux kinésithérapeutes et une infirmière sont prêts à s’y installer. Un dentiste, aujourd’hui à Clermont-Ferrand, pourrait rejoindre l’équipe d’ici à la fin de l’année… la commune en est aujourd’hui dépourvue.

Allocation
Pour préparer l’avenir, le maire d’Entrains-sur-Nohain prévoit également d’aménager, dans cette maison de santé, deux studios, réservés aux remplaçants ou aux stagiaires.

Ce service viendra appuyer l’allocation Bourgogne médecin, que le conseil régional de Bourgogne a mise en place en 2005, pour sensibiliser les étudiants à l’exercice de la médecine générale en milieu rural et pour les inciter à s’y installer. D’un montant maximum de 5.800 euros, cette allocation, qui permet notamment de prendre en charge les frais de déplacement, s’adresse aux étudiants qui font leur stage à plus de 50 km du CHU.

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Bourgogne. Un chasseur de têtes pour dégoter un médecin

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement