Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Multimédia
  • Audio
  • Les élus du Val d’Oise se font les «facteurs» de leurs habitants à Matignon – Reportage

Finances locales

Les élus du Val d’Oise se font les «facteurs» de leurs habitants à Matignon – Reportage

Publié le 08/07/2010 • Par Guillaume Garvanèse Sylvie Fagnart • dans : France

20100708-action-val-d'oise
G.Garvanèse
Paris, Rue de Varennes, à quelques encablures de Matignon. Une quinzaine d’élus, entourés de quelques journalistes et photographes, parlementent avec des policiers par-dessus des barrières Nadar. C’est la délégation du conseil général du Val d’Oise, venue apporter les cartes signées par 22 800 habitants du département réclamant à l’Etat les sommes non compensées des charges transférées au titre du RMI/RSA, de l’APA, de l’allocation handicap et des personnels TOS des collèges. Pour un total de 120 millions d’euros.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Quelques minutes se passent, puis les barrières s’entre-ouvrent et permettent à la petite troupe de gagner le 57 où un collaborateur du Premier ministre (qui ? personne ne semble le savoir…) réceptionne les trois sacs remplis des cartes prenant la forme de ticket de caisse. Tout un symbole.

La réception des sacs par un conseiller du Premier ministre

La réception des sacs par un conseiller du Premier ministre

Mini référendum, pour Didier Arnal

Ces cartes, le conseil général les a envoyées aux habitants au début du mois de juin. 22 800 lui ont été retournée et signées. Didier Arnal, le président du conseil général du Val d’Oise estime que «l’afflux de réponse» est un «succès».

 

Par là, les Val d’Oisiens s’associeraient, selon Didier Arnal, à la «démarche de résistance» entamée par les élus.

 

Didier Arnal

Didier Arnal, président du conseil général du Val d'Oise

L’action du département ne saurait toutefois se circonscrire à cette démarche somme toute symbolique, qui relève surtout de la «sensibilisation des citoyens» au comportement de l’Etat vis-à-vis des collectivités locales. D’ailleurs, les attentes de Didier Arnal sur la réponse du Premier ministre sont finalement assez vagues.

 

Les choses sérieuses commenceront plutôt en septembre, avec un recours en conseil d’Etat.

 

La fronde continue donc au sein des départements. «En solidarité avec cette initiative heureuse», Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, accompagnait, en compagnie d’autres élus parisiens, cette délégation.

Anne Hidalgo

Anne Hidalgo, première adjointe au maire de paris

 

Et au-delà du soutien, Paris pourrait à son tour envisager des actions similaires.

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les élus du Val d’Oise se font les «facteurs» de leurs habitants à Matignon – Reportage

Votre e-mail ne sera pas publié

argenteuil.politique

09/07/2010 12h11

« L’afflux de réponses est un succès » selon M. Arnal
N’exagérons rien …
Le nombre de foyers en 2006 était de 428242 (source INSEE http://sig.ville.gouv.fr/zone/1195)
22800 cartes renvoyées représentent donc environ 5% de la population, au maximum, autant dire rien !
Il faut toujours remettre les chiffres en perspective, M. Arnal ! Les chiffres bruts peuvent sembler impressionnant … ce qu’ils ne sont pas toujours, en réalité …
Quand au coût de cette communication politique aux frais du département, on aimerait bien le connaître !

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement