logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/416022/quand-les-regions-optent-pour-les-achats-mutualises/

FINANCES LOCALES
Quand les régions optent pour les achats mutualisés
Frédéric Ville | Actu experts finances | Publié le 04/12/2015

Concernées, comme les autres collectivités, par la baisse des dotations, les régions doivent accélérer la mutualisation de leurs achats. Déjà, quelques unes font de très belles d’économies, notamment avec les lycées.

Plusieurs régions ont déjà lancé une mutualisation de leurs achats. Certaines, à l’instar de la Lorraine depuis 2010, ont commencé par créer des pôles de l’achat public. La Basse-Normandie a, elle, adopté en novembre 2014 un schéma directeur de mutualisation des achats.

Des opportunités du côté des dépenses énergétiques

La mutualisation entre tous les services du siège est désormais quasi-généralisée. Mais elle prend désormais aussi la forme de groupements de commande. Avec la libéralisation du marché des énergies, les achats groupés en la matière ont le vent en poupe. Ainsi, en 2014, la région Lorraine a lancé avec 147 établissements publics un accord-cadre pour l’achat de gaz naturel et les services associés pour les bâtiments du siège et les lycées essentiellement. A la clé, des gains estimés entre 10 et 15 %. Un groupement de commande similaire est en cours de constitution sur l’électricité.

En Normandie, on a devancé la fusion, puisque déjà les achats de gaz, fuel et électricité ...

CHIFFRES CLES

Les dépenses de fonctionnement des régions ont augmenté de 2,4 % par an entre 2010 et 2014, passant à 17,8 milliards d’euros. Sur la même période, leurs achats de biens et services ont crû de 6,3 % par an, atteignant 2 milliards d’euros. ((Source : rapport sur les finances publiques locales de la Cour des Comptes, octobre 2015, d’après données de la DGFIP)).


POUR ALLER PLUS LOIN